L’Ethiopie : Le pays adopte une loi controversée contre les «discours de haine»

Une loi contre les «discours de haine» et la «désinformation» a été adoptée jeudi 13 février 2020, par le gouvernement Ethiopien. 300 parlementaires ont voté en faveur de la loi, 23 contre et deux se sont abstenus. Le texte prévoit de lourdes amandes et peines de prison. Ainsi des propos haineux qui alimentent la discrimination «contre des individus ou des groupes sur la base de leur nationalité, leur appartenance ethnique et religieuse, leur sexe ou leur handicap» sont passibles des amendes pouvant aller jusqu’à 100.000 birrs (environ 2870 euros) et des peines de prison jusqu’à deux ans.