Libye : Les Émirats accusés d’ingérence pour leur soutien à Haftar

Le 08 septembre 2019, dans un communiqué, le gouvernement d’Accord national (GNA), basé à tripoli, a condamné la ‘’position hostile des Émirats Arabes Unis’’, qui aurait permis que la capitale du royaume, Abou Dhabi, soit utilisée comme ‘’une plate-forme médiatique pour les milices attaquant la capitale libyenne’’. En outre, ils sont accusés d’avoir accueilli « un milicien et un porte-parole de Haftar, en l’occurrence le général Al Mismari, qui soutient un régime militaire anti-démocratique et rejette un État civil », ajoute le communiqué du GNA.