RDC: Amnesty international accuse le chef d’Etat de “renier sa promesse de justice”

Le 16 juin 2020, dans un rapport intitulé “Sans suite”, Amnesty international accuse le président congolais Félix Tshisekedi de “renier sa promesse de justice”. L’organisation a fait mention des victimes des violences commises lors de la période pré-électorale passée mais aussi lors des manifestations réprimées en 2015 et en 2016.
Lire la suite dans le journal du mardi 23 juin 2020