Tchad : le collectif contre la vie entend apaiser la tension sociale

Dans un communiqué le mardi 14 mai 2019, le président du Collectif contre la vie chère, Dingamnayal Nely Versinis a indiqué informer l’opinion publique avoir été approché par des émissaires de l’administration qui dit avoir pris en compte les différentes préoccupations légitimes, notamment celles relatives aux coupures intempestives d’électricité avec leurs corollaires sur le déroulement du jeune du mois de Ramadan et les activités commerciales. Par ailleurs, ils ont plaidé pour qu’il soit encore concédé un délai raisonnable afin que des solutions idoines soient envisagées au profit des populations dans leur ensemble. A cet effet, le Collectif dit accorder un délai de 72 heures à l’administration afin que l’électricité cesse d’être un luxe en cette période de canicule.