Afrique du Sud : Le secteur de la canne à sucre en souffrance après la vague d’émeutes

Les émeutes déclenchées par l’incarcération de l’ex-président Jacob Zuma , en juillet 2021, en Afrique du Sud a éprouvé le secteur de la canne à sucre qui peinait depuis quelques années à se relever. L’industrie est désormais en quête d’un plan national pour se relancer.

Dans la région du Kwazulu-Natal, qui concentre la majorité de la production du pays, environ 20 millions de tonnes de cannes à sucre sont produites chaque année. Cependant suite aux vagues d’émeutes, de pillages et d’incendies de juillet 2021, plus de 130 000 tonnes de canne à sucre brûlées ont été refusées par les usines de transformation. Ce qui représente une perte de plus de 4 millions d’euros, selon le principal syndicat. A cela s’est ajouté l’arrêt des transports qui a également affaibli le secteur. Des pertes qui n’aident pas une industrie qui était déjà en souffrance depuis longtemps. En effet, l’Afrique du Sud a vu sa production de sucre diminuer de près de 25% ces 20 dernières années, et le nombre de ses cultivateurs décliner de 60% sur cette même période.

Pour changer la donne d’ici 2030, le gouvernement sud-africain a entrepris de mettre en place un plan national qui va consister à diversifier la production finale en développant à travers la branche des biocarburants, ou encore en favorisant une consommation de sucre locale, plutôt que des importations moins chères. De leur côté, les syndicats du secteur milite pour la suppression de la taxe sur les boissons sucrées, mis en place par le gouvernement afin de diminuer la consommation de boissons gazeuses, en favorisant des alternatives sans sucre.

Malgré cette situation difficile dans laquelle se trouve ce secteur, le pays reste conserve néanmoins sa place parmi les 20 premiers producteurs mondiaux de canne à sucre avec environ 70 000 emplois directs et 270 000 indirects.

Source: rfi.fr
Roseline BADO