Burkina Faso : Hadj 2022, Premier vol le 21 juin prochain

Après une suspension de 2 ans du fait de la pandémie du Covid 19, l’organisation du pèlerinage reprend au Burkina Faso. Le ministre en charge des Affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema, entouré des acteurs impliqués dans l’organisation du Hadj, a animé une conférence de presse sur le sujet, annonçant à l’occasion une subvention de 800 millions de francs CFA de la part de l’Etat burkinabè pour alléger les charges de chaque pèlerin burkinabè. Le premier vol des pèlerins du Hadj 2022, c’est pour le 21 juin prochain.

Le prix du Hadj 2022 est fixé à 3 millions 47 mille francs CFA, incluant la prestation saoudienne, celle des agences de voyage et le prix du billet d’avion. C’est le ministre en charge des Affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema, qui l’a annoncé lors d’une conférence de presse ce 7 juin 2022 à Ouagadougou. Cette année, après le report de deux éditions du Hadj, le ministère saoudien a introduit des critères visant sa meilleure organisation, selon le conférencier qui a annoncé par ailleurs que c’est la compagnie aérienne Ethiopian Airlines qui transportera les pèlerins burkinabè en terre sainte, cela, en collaboration avec les 121 agences habilitées et reconnus par l’Etat burkinabè.
Le ministre Sourwema a lancé un appel au Comité national de suivi du Hadj, à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), aux agences de voyage et de tourisme, aux structures aéroportuaires et sécuritaires ainsi qu’aux pèlerins à plus d’engagement, de sacrifices dans la synergie d’actions pour un franc succès du Hadj 2022. Pour y arriver, il ressort qu’un dispositif de suivi du protocole sanitaire, de sécurisation des sites à forte concentration de la communauté islamique burkinabè, de veille au respect des cahiers de charge et des points focaux pour l’enregistrement des plaintes seront mis en place pour veiller prioritairement au bien-être des pèlerins.
Un quota de 3686 pèlerins
Le ministre et son entourage ont donné réponse aux inquiétudes quant au bon déroulement effectif du pèlerinage 2022, dont les premiers départs de Ouagadougou commencent dans 21 jours, alors qu’aucune agence n’a fait de visa pour l’Arabie saoudite au profit de ses pèlerins. Sera-t-on fin prêt dans 21 jours? Oui, répond le représentant des agences de voyage, Issa Dianda, qui indique que les opérations pour le visa se font en ligne et en un temps record. L’inquiétude sur l’étape de Mina, pendant l’exécution du pèlerinage, a fait l’objet d’une interrogation à l’endroit du ministre. Pour lui, tout sera mis en œuvre pour que toutes les étapes du Hadj soient facilitées pour l’ensemble des pèlerins. Cette année, le quota est de 3686 pèlerins. Quid de la hausse du prix du Hadj? Cela s’explique; entre autres, par l’augmentation de la TVA Arabie saoudite qui passe de 5 à 15%, par l’effet de la pandémie du covid 19 , la guerre en Ukraine, ont fait comprendre les conférenciers. Le retour des pèlerins se fera entre le 19 et le 29 juillet 2022.
Lonsani SANOGO