Egypte : Un plan de formation des travailleurs pour relancer le tourisme après la covid-19

Entre 2019 et 2020, le nombre de voyageurs étrangers en Egypte a chuté de près de 10 millions, paralysant le secteur du tourisme a indiqué l’agence Ecofin. Pour relancer l’économie, le pays envisage de renforcer les capacités des  travailleurs de ce secteur les compétences adaptées à la nouvelle réalité.

Le samedi 5 mars 2022, le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont signé un protocole d’accord qui vise à la création d’un Conseil des compétences sectorielles (SCC) dans le domaine du tourisme a-t-on appris du site d’information agence Ecofin. Conçu comme une plateforme de dialogue politique sur la gouvernance des compétences, le SCC est chargé d’identifier les domaines du déficit de compétences dans le secteur, afin de développer des cadres de qualification et de fournir des formations aux travailleurs. Ces formations doivent être adaptées à la demande du marché de l’emploi.

Le SCC a été pensé pour stimuler la reprise du secteur touristique égyptien à la suite de la covid-19

Avec les restrictions, le secteur du tourisme  a été parmi les plus touchés par la pandémie. La fermeture des frontières a fait chuter les entrées de ce domaine qui contribuait à hauteur de 15% dans le PIB. Selon les chiffres officiels, rapporte l’agence Ecofin,  le nombre de voyageurs étrangers a chuté entre 2019 et 2020 de 13 millions à 3,3 millions. Le ministère du Tourisme et la BERD en partenariat avec la Fédération égyptienne du tourisme vont encore définir un cahier des charges pour le SCC avant que celui-ci ne démarre ses activités. Il devrait s’étendre sur les années 2022 à 2027 représentant la période de validité de la nouvelle stratégie Egypte – BERD. Celle-ci est mise en œuvre pour faire progresser les secteurs prioritaires en Egypte, à l’instar du tourisme, les transports et de l’économie durable. Pour rappel, avant le secteur touristique, la BERD avait soutenu le lancement d’un conseil de compétences de ce type dans l’industrie des équipements et câbles électriques en 2019. Oumou Konaté