Francis Kéré, lauréat du prix «Pritzker 2022», célébré au bercail

Le 2 juin 2022, le gouvernement burkinabè a organisé une cérémonie d’hommage à Francis Kéré, le lauréat du prix «Pritzker 2022», équivalent du prix Nobel de l’Architecture. Cette cérémonie a connu la présence plusieurs centaines de personnes issues des différentes couches sociales du pays.

Arrivé le 30 mai 2022 au Burkina Faso après avoir été reçu trois jours plus tôt le prix «Pritzker 2022» à Londres, Francis Kéré a été célébré par ses compatriotes à Ouagadougou. Déjà dans la matinée de ce 2 juin 2022, c’est le président du Faso Paul Damiba, qui l’élève au rang de Commandeur de l’ordre de l’Étalon après l’avoir reçu en audience. Dans la soirée de ce même jour, c’est au tour du gouvernement burkinabè de célébrer ce “Fils prodige” en présence de plusieurs centaines de personnes. Pour Aristide Bagré, président de l’Ordre des architectes du Burkina Faso, le lauréat a amplement mérité son prix. «Francis Kéré a gravi tous les échelons de la reconnaissance nationale et internationale. Au regard de ses réalisations tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, convenez avec moi qu’il est et restera la lumière qui éclairera ses confrères», a-t-il souligné.

Me Pacéré plaide pour une valorisation des compétences nationales

Présent à cette cérémonie, Maître Titinga Pacéré, homme de culture, a laissé entendre que cette récompense ne l’étonne guère. Il a par ailleurs plaidé pour une meilleure valorisation des compétences nationales. «Nous avons des trésors mais nous ne savons pas les exploiter», a-t-il déploré. Prenant la parole à la suite de ce dernier, la ministre de la culture Valérie Kaboré a expliqué le bien-fondé de la tenue de cette activité. «En décidant d’organiser cette cérémonie d’hommage, le gouvernement burkinabè entend immortaliser cette prouesse qui honore l’ensemble des fils et filles du pays des Hommes intègres de sorte que cela serve d’exemple à nos jeunes en quête de repère. Francis Kéré, vous êtes un modèle pour la jeunesse», a-t-elle soutenu. Elle a, par ailleurs rassuré que les hommages seront désormais rendus aux personnes méritantes.
C’est visiblement avec un sentiment de satisfaction que la vedette de la soirée s’est adressée au public, venu le célébrer.

A 57 ans, Kéré est le premier africain à recevoir ce prix

«Je suis très très honoré et comblé à la fois. Cela va servir d’exemple pour que tout le monde sache que la nation attend de chacun de nous que nous exercions nos talents et les célébrations viendront naturellement», s’est réjoui Francis Kéré. Lors de cette soirée, le lauréat 2022 du prix Pritzker a été élevé au rang d’Ambassadeur de bonne volonté du Burkina pour la protection et la valorisation du patrimoine culturel bâti. Par ailleurs, il a reçu plusieurs présents de la part de ses proches et collègues. Francis Kéré, faut-il le rappeler, né le 10 avril 1965 à Gando dans la région du Centre-Est du pays, est un architecte germano-burkinabé contemporain. Âgé de 57 ans, il est le premier Africain à recevoir le prix Pritzker d’architecture.

Abdoul Karim TAPSOBA