Insécurité urbaine : 3 réseaux de présumés délinquants aux arrêts

Le 15 juin 2022, la police nationale du Burkina Faso a annoncé avoir mis la main à 3 réseaux de présumés malfrats qui sévissaient dans la ville de Ouagadougou. Leur mode opératoire ainsi que leur butin ont été rendus publics.

A en croire le communiqué, c’est le commissariat de police de Ouagadougou qui a levé le lièvre. Ils sont au total 6 individus qui opéraient dans les quartiers urbains et péri-urbains de la capitale tels que Dapoya, Koulouba, Toudbwéogo, Tampouy, Tanghin et Nonsin à être mis hors d’état de nuire. De l’avis de la police nationale, quatre personnes composaient les deux premiers réseaux tandis que les deux autres évoluaient en solo. Selon elle toujours, les 4 personnes à l’aide d’armes dépossédaient leurs cibles de leurs biens, après les avoir repéré dans les endroits obscurs et isolés. Quant aux 2 dernières personnes, elles s’étaient spécialisées respectivement dans les agressions et les cambriolages. Munis d’armes diverses, elles attaquaient leurs victimes et dérobaient les objets coûteux. Ainsi au moment de leur arrestation, un lot de plusieurs matériels a été retrouvé et saisi en leur possession. Il s’agit essentiellement de matériel militaire, des armes à feu factices, des armes blanches, des motos, des stupéfiants et des appareils électroniques. Après avoir salué la collaboration de la population dans l’atteinte de ces résultats, l’institution sécuritaire a une fois de plus invité à la dénonciation de tout cas suspect aux numéros verts 1010, 16 et 17.

Abdoul Karim TAPSOBA