Kenya: Le président Kenyatta appelle à la levée des sanctions contre Harare

Le président kényan Uhuru Kenyatta a appelé mercredi la communauté internationale à lever les sanctions contre le Zimbabwe, estimant que ces restrictions “injustes” nuisaient à ce pays d’Afrique australe.

Des sanctions ‘’ injustes’’ et ‘’ artificielles’’! C’est ainsi qu’a qualifié le président kenyan Uhuru Kenyatta les restrictions imposées au Zimbabwe par la communauté internationale depuis près de 20 ans,  appelant à leurs suppression. Le chef de l’Etat  s’exprimait à Nairobi où il recevait le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, le 9 mars 2022. Il a assuré Harare du soutien constant de Nairobi pour veiller à la levée de ces sanctions. « Nous continuerons à soutenir le Zimbabwe contre les sanctions illégales qui ont été imposées à ce pays et qui continuent d’avoir un impact négatif sur le peuple zimbabwéen. “, a déclaré Uhuru Kenyatta, selon  Africanews.

Emmerson Mnangagwa, le chef de l’Etat zimbabwéen a remercié le Kenya pour ce soutien et cette solidarité envers le Zimbabwe dans l’appel à la suppression inconditionnelle des sanctions unilatérales qui ont été imposées par certains pays occidentaux.

Origine de la sanction

La communauté internationale avait adopté des sanctions économiques contre le Zimbabwé en 2003, en réponse aux violations supposées des droits de l’homme dans ledit pays sous Robert Mugabe. Cependant, les sanctions ont été maintenues malgré l’arrivée au pouvoir d’Emmerson Mnangagwa.

Par ailleurs, la présence du président zimbabwéen à Nairobi entre dans le cadre de la volonté des deux chefs d’Etats, de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. A l’occasion, des accords bilatéraux, notamment des protocoles d’accord sur les consultations politiques et diplomatiques, le tourisme et la conservation de la faune et de la flore, ainsi que sur les enquêtes relatives aux accidents d’avions civils et aux incidents graves, ont été signés. Line Rose