Kenya : Les Kényans font face à une pénurie sur fond de différend entre fournisseurs et gouvernement

Files d’attente aux stations-service, rationnement aux pompes: les automobilistes kényans faisaient face le lundi 04 avril 2022, à une nouvelle journée de pénurie de carburant, sur fond de différend entre fournisseurs et gouvernement.

Le Kenya a été durement touché par une pénurie de carburant sans précédent qui menace de paralyser l’économie du pays. La crise a vu un certain nombre de stations de commercialisation de pétrole fermées, des dizaines de voyageurs et d’automobilistes bloqués, les prix des marchandises ont augmenté à travers le pays et des véhicules de transport public ont été cloués au sol.
Selon Africanews, Le gouvernement impute cette pénurie à une ruée sur les stations-service observée depuis ce week-end, alors que des fournisseurs de carburant accusent le gouvernement d’importants arriérés de subventions. Le gouvernement subventionne ces entreprises pour qu’elles limitent les prix à la pompe, mais ces dernières affirment attendre ces versements depuis quatre mois.
Dans de nombreux endroits de la capitale Nairobi et ailleurs dans le pays, automobilistes, motos et minibus se voyaient proposer une quantité d’essence limitée, parfois après des heures d’attente.
La pénurie de carburant a débuté la semaine dernière dans l’Ouest du Kenya à la suite d’une querelle entre fournisseurs de carburant et gouvernement au sujet du règlement de subventions, ont indiqué des sources. Le Kenya consomme près de 400 millions de litres d’essence et de diesel chaque mois, selon des données du gouvernement. Plus de 69 millions de litres d’essence et 94 millions de litres de diesel se trouvaient dans les réserves de l’Etat samedi, a affirmé l’entreprise publique de transport et de stockage, la Kenya Pipeline Company, citée par TV5 Monde.
Les Kényans craignent que la pénurie de carburant fasse grimper les prix et plombe le budget des ménages.

Fatimata COMPAORE