Libye: Le premier ministre par intérim promet des élections d’ici fin juin

Le Premier ministre libyen par intérim, Abdelhamid Dbeibah a réaffirmé lundi 21 février qu’il ne céderait le pouvoir qu’à un gouvernement élu et a annoncé un projet d’élections législatives avant la fin juin.

En proie à des divisions entre administrations rivales à l’est et à l’ouest, la Libye s’est retrouvée avec deux Premiers ministres rivaux à Tripoli après avoir raté une échéance cruciale pour les élections de décembre. Le premier ministre Dbeibah a insisté sur le fait qu’il ne céderait le pouvoir qu’à un gouvernement élu. Dans une allocution télévisée lundi, il s’est lancé dans une critique contre la « classe politique hégémonique », en particulier le parlement de l’Est, dont la décision « imprudente » de le remplacer « conduira inévitablement à la guerre ». Il a à son tour annoncé une nouvelle feuille de route politique qui commencerait par des élections législatives « au plus tard le 24 juin », date marquant la fin du processus politique parrainé par l’ONU.

Divisions persistantes

Des divisions persistantes ont entraîné le report, sine die, du double scrutin sur lequel la communauté internationale fondait de grands espoirs pour enfin stabiliser le pays et en finir avec les ingérences étrangères. Dans son discours lundi, Abdelhamid Dbeibah a assuré que les législatives seraient suivies par l’élaboration d’une Constitution, laquelle fixerait la base juridique de l’élection présidentielle, dont la date n’a pas été précisée. Le premier ministre en exercice serait alors prêt à renoncer à sa candidature à la présidentielle, a-t-il promis.

K.Fiakofi