Libye : Un nouveau théâtre de « guerre par procuration » ?

Depuis l’offensive sur Tripoli, en avril dernier, de l’Armée nationale libyenne (ALN), dirigée par le maréchal Haftar, la Libye est le théâtre d’un déploiement massif de drones de combat. L’émissaire de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, s’en est alarmé le lundi 23 décembre dernier. Depuis l’offensive sur Tripoli en avril dernier de l’Armée nationale libyenne (ALN), dirigée par le maréchal Haftar, la Libye est le théâtre d’un déploiement massif de drones de combat. Des appareils de pointe qui portent des missiles pour détruire des véhicules blindés et des chars d’assaut.