L’ONU débloque  25 millions de dollars pour faire face   aux effets de la sécheresse dans le pays

L’agence humanitaire des Nations unies a débloqué jeudi 24 février une allocation de 25 millions de dollars pour apporter une assistance immédiate aux communautés les plus touchées par la sécheresse dans plusieurs zones prioritaires de  la Somalie.

Adam Abdelmoula, Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire des Nations Unies en Somalie, a déclaré que cette allocation s’ajoutait aux 17 millions de dollars récemment fournis par le Fonds central pour les interventions d’urgence des Nations unies pour répondre aux besoins immédiats des communautés affectées par la sécheresse. « Un financement rapide et substantiel des activités de réponse humanitaire, dont le Plan de réponse humanitaire 2022, est essentiel pour prévenir de nouvelles souffrances et sauver des vies », a déclaré M. Abdelmoula dans un communiqué cité par French People Daily .Il a ajouté que la crise causée par la sécheresse était similaire à celle de 2016-2017, et même pire à certains égards.

Lutte contre la sécheresse

L’ONU a indiqué que plus de 4,3 millions de personnes étaient déjà touchées, et qu’il y avait déjà plus d’un demi-million de déplacés, mais que ces chiffres continuaient à augmenter. Le responsable onusien en Somalie a précisé à notre source que les fonds alloués à la lutte contre la sécheresse iraient en priorité aux zones mal desservies et difficiles d’accès. Cette crise survient alors même que des chocs récurrents ont aggravé la pauvreté en Somalie, renforçant les vulnérabilités préexistantes et dépouillant les communautés de tous leurs moyens de subsistance. Selon M.  Abdelmoula,  ce financement sera surtout investi dans des interventions multi-clusters intégrées, qui donneront la priorité aux activités permettant de sauver la vie des personnes les plus touchées par la sécheresse dans le Jubaland et le Puntland. La Somalie, qui est en première ligne du changement climatique, a été fortement impactée par la grave sécheresse qui balaie en ce moment la Corne de l’Afrique, a déclaré l’ONU.

K.Fiakofi