Maroc: Le  gouvernement  soutient les professionnels du transport pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens

Le gouvernement a annoncé le mercredi 16 mars 2022, sa décision d’allouer un soutien aux professionnels du transport. Cela va être fait dans le but de préserver le pouvoir d’achat des citoyens compte tenu de la conjoncture actuelle, marquée par une hausse des prix des carburants aux niveaux national et mondial.

« Face à cette conjoncture exceptionnelle, le gouvernement a choisi d’intervenir pour soutenir les professionnels du secteur afin de préserver le pouvoir d’achat des citoyens », a annoncé le ministre du Transport, Mohamed Abdeljalil, à l’issue d’une rencontre avec les professionnels des transports.

Selon Africanews, l’ensemble des transporteurs (marchandises, voyageurs, taxis, etc.) devrait bénéficier de l’aide gouvernementale. Plusieurs syndicats du transport routier ont observé une grève de cinq jours la semaine dernière, exigeant le plafonnement du tarif des carburants et des marges des distributeurs d’hydrocarbures.

Le ministre a fait savoir qu’une commission interministérielle, formée à l’effet d’opérationnaliser ce soutien a entamé son action vendredi dernier, ajoutant qu’il sera procédé aussi à la mise en place d’une plateforme numérique destinée à faciliter l’acheminement du soutien aux professionnels.

De son côté, M. Lekjaa, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, cité par l’Agence de presse marocaine a indiqué que le gouvernement a mobilisé les investissements nécessaires pour maintenir les prix du gaz butane à 3,33 dhs/kg afin de permettre aux citoyens d’acheter la bouteille de gaz à 40 DH, comme c’était le cas antérieurement, outre l’accompagnement des différents intervenants dans le secteur des transports en vue de préserver la stabilité des tarifs du transport quotidien des citoyens, que ce soit à l’intérieur des villes ou entre elles.

Les modalités et les montants de l’aide devraient être fixés « dans un délai de deux semaines », a précisé l’agence de presse MAP. « Le gouvernement va intervenir pour (…) faire en sorte que la chaîne d’approvisionnement des citoyens se maintienne dans de bonnes conditions », a souligné de son côté le ministre chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, qui a participé à la réunion d’urgence.

Fatimata COMPAORE