Mobile money: La start-up Wave obtient sa licence d’établissement de monnaie électronique

La start-up Wave peut désormais s’adresser directement à ses clients, au même titre que ses concurrents. Elle a obtenu, le jeudi 21 avril 2022, sa licence d’établissement de monnaie électronique (EME) auprès de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Une première pour une structure de ce genre.

Wave, la célèbre enseigne bleue au pingouin, vient de franchir un nouveau cap dans son développement en devenant une banque électronique à part entière.  Avec cette licence EME , la start-up cofondée par les Américains Drew Durbin et Lincoln Quirk pourra désormais  avoir un accès direct à la Banque centrale de l’UEMOA mais aussi proposer des services financiers via le mobile au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sans plus avoir besoin de banques partenaires comme par le passé. Selon les dires de Wave, la licence va leur permettre d’offrir plus de services financiers ,tels que les paiements marchands, le crédit et les transferts d’argents internationaux, a indiqué RFI. Une innovation dont ses dirigeants n’ont pas manqué de témoigner leur reconnaissance. “Nous sommes reconnaissants envers la Banque centrale pour son adhésion à notre vision d’offrir des services financiers radicalement inclusifs et abordables”, a déclaré Drew Durbin, PDG de Wave, cité par Jeune Afrique. Et d’ajouter “Ce n’est que le début d’une nouvelle ère donnant la priorité au client dans le mobile money dans l’UEMOA”.

Notons que Wave est la première structure qui n’est pas une banque ni un opérateur de télécommunication à se voir accorder cette licence d’établissement de monnaie électronique par la BCEAO. “C’est un signal fort de la reconnaissance grandissante pour de nouveaux modèles d’inclusion financière”, a indiqué la société dans un communiqué, selon RFI. Présente depuis 2018 au Sénégal et depuis en 2021 en Côte d’Ivoire, la  start-up Wave s’est imposée sur le marché du mobile money dans ces deux pays respectifs. Elle s’est démarquée de ses concurrents comme Orange Money ou Moov Money à travers ses retraits et dépôts d’argents sans frais et par son taux fixe de 1% sur les transferts nationaux. Ce qui fait d’elle, un sérieux concurrent pour ces derniers..

Roseline BADO