Musique: La chanson « Protéger base » de Werrason censurée en RDC

Coup dur pour l’artiste musicien congolais Werrason. Sa chanson «Protéger base» a été interdite de diffusion par l’autorité nationale de censure des chansons et spectacles pour contenu portant atteinte aux bonnes mœurs.

Cette interdiction de la chanson concerne toutes les chaînes des télévisions et radios, bars, terrasses, boîtes de nuit et salles des fêtes présent en RDC

Sorti le 17 mars 2022, le nouveau clip intitulé « Protéger base » de l’artiste musicien Ngiama Makanda dit Werrason a été interdit de diffusion au public congolais, le lundi 21 mars 2022. Cette décision qui émane de la commission nationale de censure (CNS) fait suite au contenu jugé obscène des paroles du clip. Selon le directeur de la CNS, Didi Kelokelo, il avait été demandé à l’orchestre Wenge Musica Maison Mère lors d’un entretien de demande d’autorisation de la diffusion de cette chanson, d’élaguer toutes les paroles obscènes contenues dans ce clip afin d’obtenir le droit de diffusion. Une disposition qui n’a pas été respectée par l’artiste et son staff.

“Ce n’était pas normal qu’aujourd’hui, ces genres des paroles soient diffusées à l’intention du public, surtout de la jeunesse. Ça c’est vraiment abusé avec la jeunesse. Comme ils n’avaient pas obtempéré à la décision, on a interdit la chanson. Même si aujourd’hui ils modifiaient, on ne va plus accepter la chanson modifiée parce que ça sera ancré dans la tête du public”, Didi Kelokelo, cité par Radio Okapi. Et ce dernier d’ajouter que des poursuites judiciaires seront entamées contre l’artiste Werrason pour violation de “dispositions légales”.

“Les gens interprètent mal mes paroles”

Pour sa défense, l’artiste musicien Ngiama Makanda Werrason, affirme ne rien voir de mauvais dans sa chanson, accusant la CNS de tuer la culture congolaise à travers ses censures. “Nous sommes en train de tuer notre culture pour rien. La parole est une œuvre de l’esprit. Moi, je suis l’ambassadeur de la paix et éducateur. De ce fait, je ne peux jamais transmettre les paroles qui portent atteintes à l’éducation ou à la morale de la population, ça jamais. La signification de ‘’protéger base’’ c’est tout simplement demander à quelqu’un de protéger tout ce qui lui est cher : son travail, sa maison, ses enfants, sa famille », a laissé entendre Werrason, cité par le site eventsrdc.com.
Ainsi pour l’artiste, nul doute que sa chanson soit victime que d’une mauvaise interprétation. “Les gens qui interprètent mal mes paroles n’arrivent pas jusqu’à la fin de celles-ci. C’est le langage courant de nos mamans. Le lingala est tellement pauvre qu’il n’y a pas moyen de changer certaines paroles, nous sommes obligés de l’interpréter comme le commun de mortel”, s’est-il défendu, selon la même source.

Roseline BADO