Un important gisement pétrolier découvert dans le golfe de Suez

La compagnie émiratie Dragon Oil, a découvert un gisement de pétrole dans le golfe de Suez, à l’ouest de la péninsule égyptienne du Sinaï, avec des réserves évaluées à 100 millions de barils.

Le ministère égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, cité par l’Agence Ecofin a affirmé  le mardi 15 février 2022, que la compagnie Dragon Oil, basée à Dubaï, a découvert un gisement pétrolier dans le golfe de Suez. Il a déclaré dans un communiqué, que «le nouveau gisement est la première découverte réalisée par Dragon Oil depuis que la compagnie a commencé à jouer un rôle actif dans l’industrie pétrolière de l’Égypte après l’acquisition des 100% des parts de la britannique BP dans les concessions de prospection de pétrole dans le golfe de Suez».

Selon l’agence émiratie de presse publique Wam, la découverte serait l’une des plus importantes du bassin ces 20 dernières années avec une taille possible de près de 100 millions de barils. Les travaux de tests de puits devraient permettre de situer le public sur la taille exacte du périmètre. Cependant  aucune information technique supplémentaire n’a été fournie sur la découverte.

Selon l’Agence Afrique, il y a moins de deux ans, le même ministère avait fait état de la découverte d’un gisement de brut dans les eaux peu profondes de la concession de Geisum, au sud du golfe de Suez, opérée par Petrogulf Misr, une coentreprise regroupant la société publique EGPC, la Pico GOS Petroleum Company, et une filiale égyptienne de la Kuwait Foreign Petroleum Exploration Company (KUFPEC). Ce gisement devait avoir une capacité de production préliminaire de 2000 barils/jour de pétrole brut.

Notons qu’un récent classement établi par Business Insider place l’Egypte en sixième position parmi les pays africains disposant des plus grandes réserves de pétrole, après la Libye, le Nigeria, l’Algérie, l’Angola et le Soudan.

Fatimata COMPAORE