Afrique du Sud : Intronisation sous tension du nouveau roi zoulou

Le plus grand groupe ethnique de l’Afrique du Sud était sans monarque après la mort du roi Goodwill Zwelithini, en mars. Après de nombreux rebondissements, les Zoulous ont enfin un nouveau roi, le nom du nouveau souverain a finalement été annoncé ce week-end.

Le prince Misizulu Zulu a été nommé roi des Zoulous

Pour AllAfrica,  en Afrique du Sud, ce n’est pas le trône de fer, mais celui du royaume Zoulou qui fait l’objet des convoitises, à cause de son influence sur le plus grand groupe ethnique d’Afrique du Sud, même si le roi ne possède plus aujourd’hui de pouvoir exécutif.  Si la famille royale avait offert jusqu’à présent une image d’unité, et se concerte en privé pour déterminer qui montera sur le trône, elle se déchire désormais en public à coup de conférences de presse et de communiqués.

D’après RFI, c’est au cours d’une réunion vendredi soir 7 mai, à la suite des funérailles de la reine régente Shiyiwe Mantfombi Dlamini Zulu, que le royaume  a pu découvrir le nom de son successeur, lors de la lecture de son testament. Dans le testament il dit: « Je pense qu’il est approprié, et qu’il sera convenable pour la nation zouloue, de remettre l’honneur que m’a confié sa majesté entre les mains de mon fils, le prince Misizulu Zulu ». Un énième rebondissement, alors que des plaintes ont été déposées devant les tribunaux cette semaine, par la première femme du roi Zwelithini et ses filles, pour contester la succession. Mais juste après l’annonce du nom de l’héritier, l’assemblée a connu une nouvelle soirée très chaotique : certains membres de la famille ont aussitôt contesté cette décision, et le prince de 46 ans a dû être évacué du palais par ses agents de sécurité. Le media français  ajoute qu’avec le calme retrouvé, le nouveau monarque a pu rentrer au palais royal. Son rôle sera maintenant de devenir une figure morale pour les quelque 11 millions de Zoulous du pays, ainsi que d’administrer la structure qui gère une partie des terres de la région.

Fatimata COMPAORÉ