La diva, Amety Meria, revient avec «Yankaw»

                

        

L’artiste burkinabè, Amety Meria, a procédé, le 15 septembre 2021, à la sortie de son nouvel album, “Yankaw” qui signifie “les gens d’ici” en dioula. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de ses collègues artistes et des Hommes de médias.

En 30 ans de carrière, Amety Meria, de son vrai nom Mariam Dramé, avec l’avènement de cette nouvelle trouvaille, est à son huitième album. Composé de 10 titres et chanté principalement en Français, Dioula, Bambara et Birifor, Yankaw aborde les thèmes comme l’amour, le travail, la reconnaissance, la compréhension et l’entente mutuelles. Dans ce répertoire sonore, sur le titre N’Dôgô, elle a fait un clin d’œil à son regretté jeune frère artiste, Bob Tchampouss, qui aurait quitté ce monde, selon elle, «à cause de la consommation de la drogue». Arrangé par  Sam Etienne Zongo et co-arrangé par Seydou Koéta, cet album, à en croire l’artiste, a connu le soutien financier d’Ali Porgo et la direction exécutive de Bakary Barro. On y retrouve des rythmes tels le Jazz, le reggae, le roots et des sonorités dansantes ou mélancoliques. La guitare, le saxophone, la calebasse et le goumbé sont entre autres des instruments qui ont contribué à parfaire ce chef d’œuvre artistique.

          « Merci pour votre accompagnement depuis 30 ans»

Après la séance d’écoute publique, c’est une Amety Meria toute émue qui a tenu à s’adresser à la presse, après avoir demandé une minute de silence en mémoire de tous les disparus. «Je vous remercie pour l’intérêt et le soutien dont vous faites montre depuis le début de ma carrière, il y a de cela 30 ans», a-t-elle lancé à l’assistance. Sur les mobiles de sa longue absence sur la scène musicale burkinabè, la vedette du jour justifie cet état de fait par des contraintes personnelles et le contexte sanitaire actuel qui affecte les ressources financières. Les conférenciers ont saisi l’occasion pour lancer le clip vidéo du titre «Viens dans mes bras», issu du nouvel album qui se vend au prix de 5.000 FCFA.

        Abdoul Karim TAPSOBA (Stagiaire)