Mozambique : Des enfants soldats libérés des mains des groupes armés, selon l’ONU

Des enfants ont été sauvés, pas relâchés par les militants, a déclaré le porte-parole de l’UNICEF James Elder à l’AFP, précisant  qu”Ils ont été sauvés par les “forces gouvernementales “. Al-Shabab, lié à l’État islamique, terrorise la région de Cabo Delgado, riche en gaz dans le pays, depuis 2017, effectuant des raids dans des villages et des villes dans le but d’établir un califat. La semaine dernière, Human Rights Watch a déclaré qu’Al-Shabab avait kidnappé des centaines de garçons dans la région du nord-est et les avait forcés à rejoindre leurs rangs en tant qu’enfants soldats. « Il y a des milliers d’enfants qui ont été déplacés » depuis les attaques de mars. Dans ces régions, nous considérons que des milliers d’enfants sont en danger et aucun enfant n’a été libéré jusqu’à présent, a déclaré Elder. « J’aimerais vous donner plus de détails sur les enfants sauvés, mais bien sûr, nous ne voulons pas mettre en danger les négociations en cours. »

Elder a déclaré qu’à mesure que l’accès humanitaire à Cabo Delgado commençait à s’améliorer, il y avait de plus en plus de rapports d’enlèvements et d’utilisation d’enfants dans des groupes armés. Il a ajouté que l’UNICEF avait des preuves de violences sexuelles contre les filles et de mariages forcés de filles. Selon l’UNICEF, d’autres rapports récents d’enlèvements laissent « peu de doutes sur le fait que des enfants sont enrôlés de force par ce groupe armé non étatique ». L’insurrection a tué plus de 3 300 personnes  dont la moitié sont des civils et déplacé au moins 800 000 de leurs foyers au cours des quatre dernières années, selon l’ONU.

Source: Nation africa

K.Fiakofi