Angela Kyerematen-Jimoh, la Ghanéenne d’IBM en Afrique

Une femme au leadership continental inspirant

Angela Kyerematen-Jimoh est cheffe d’entreprise ghanéenne et directrice générale régionale d’ IBM Afrique, chargée de l’Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest. Ancienne directrice générale pays pour le Ghana, Angela est la première directrice nationale d’IBM en Afrique et la première Africaine nommée directrice générale régionale.

Après 20 ans d’expérience professionnelle dans les secteurs des services financiers et de la technologie en Afrique et en Europe, Angela Kyerematen-Jimoh a rejoint IBM en 2011 en tant que responsable marketing territorial responsable d’IBM Afrique de l’Ouest. Elle a ensuite déménagé à Nairobi au Kenya, en tant que responsable de la stratégie pour les opérations d’IBM en Afrique centrale, orientale et occidentale. Elle est membre du conseil d’administration de la banque du Ghana.

En juillet 2020, Angela Kyerematen-Jimoh devient la toute première femme directrice générale régionale africaine d’IBM, couvrant 35 pays d’Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest. Son histoire crée un solide précédent pour les femmes leaders en herbe en Afrique et au-delà. Elle fait partie des 100 femmes les plus influentes d’Afrique en 2020, selon un classement de Avance Media, et a reçu plusieurs distinctions mondiales. Elle demeure grande leader d’opinion, inspirante et mentor passionné pour les femmes dans le secteur des entreprises. « J’ai pris conscience de l’ampleur de mon nouveau rôle et du sens des responsabilités qui y est associé. Ce n’était pas seulement mon engagement envers IBM, mais envers toutes les femmes qui aspirent à devenir dirigeantes d’entreprise », a-t-elle tweeté lorsque son nouveau rôle chez IBM a été annoncé.

Un leadership régional en temps de pandémie

Angela est rentrée, chez elle, en Afrique après son séjour aux États-Unis. Assumer le rôle de leadership régional au milieu de la pandémie mondiale n’était pas une tâche facile pour elle. « Les premiers mois, dans n’importe quel travail, sont critiques, confie-t-elle. C’est là que vous faites vos premières impressions, établissez une relation, identifiez des méthodes de travail, brisez la glace avec votre équipe ;  faire tout cela à distance peut être assez difficile  ».

Elle a passé cette période importante de sa nouvelle carrière à renouer avec ses pairs de la région et à se fixer des objectifs pour l’entreprise. Même s’il s’agissait d’une courbe assez transformationnelle, elle a pris chaque défi comme une opportunité d’apprendre.

Avant de rejoindre ce poste, Angela a été formée par les principaux dirigeants d’IBM au siège social, en tant que chef de cabinet IBM pour Martin Schroeter, ancien vice-président directeurdes marchés mondiaux. Angela a également hérité de « l’une des équipes dirigeantes les plus encourageantes et les plus expérimentées, des vendeurs avec une attitude gagnante et des collègues de fonction de support fiables ». Elle attribue la culture d’accessibilité, d’inclusivité et d’apprentissage à IBM pour l’avoir formée et aidée à s’installer dans son nouveau rôle de leader régional. En 2017, Kyerematen-Jimoh a été nommée PDG de l’année au prix Information Technology Service et a été classée parmi les 50 meilleures femmes cheffes d’entreprises au Ghana en 2016 et 2017 par l’Africa Network of Entrepreneurs-TANOE. Le magazine Glitz Africa lui a décerné le distinction de « Femme d’entreprise de l’année » en 2018 et l’a présentée comme l’une des 100 femmes les plus inspirantes d’Afrique, l’année suivante.

Source: ibm.com; afriquefemme

K.Fiakofi