Angola: Le nombre de morts liés aux inondations s’élève à 24, des milliers de personnes déplacées

De fortes averses ne sont pas inhabituelles en Angola pendant la saison des pluies dans le sud-ouest de l’Afrique

Le bilan d’une tempête de pluie torrentielle qui a frappé la capitale angolaise, Luanda cette semaine, est passé à 24, avec plus de 2000 maisons inondées, selon des responsables.

Selon les données provisoires soumises à TV Zimbo ,la tempête de plusieurs heures a frappé la ville côtière lundi, déclenchant des crues soudaines qui ont fait tomber des bâtiments et emporté des arbres et des voitures.«Le nombre de morts est passé de 14 à 24», a déclaré le gouvernement provincial de Luanda dans un communiqué mercredi .Au moins 2344 maisons ont été inondées et 60 se sont effondrées, a-t-elle ajouté, selon l’AFP. Au total, 11 745 personnes ont été touchées.Quatre centres de santé, quatre ponts et 14 écoles ont également été submergés. Des décombres ont été éparpillés le long des rues de Luanda mardi alors que les habitants faisaient le bilan des dégâts causés la veille, pataugeant à travers des parcelles de terre trempées d’eau. Plusieurs maisons avaient des toits effondrés et des murs de briques cassés. À l’époque, l’agence nationale a déclaré que les crues soudaines avaient déplacé quelque 8 000 personnes.

Des routes impraticables, des ponts qui s’effondrent et des familles en plein air

Plusieurs habitants ont partagé sur les réseaux sociaux des vidéos de routes et de maisons inondées. La pluie a également empêché la circulation des transports publics dans plusieurs quartiers de Luanda, de sorte que de nombreuses personnes n’ont pas pu accéder à leur travail. Des pluies, accompagnées d’orages, sont attendues dans la province de Luanda au cours des trois prochains jours, a ajouté le porte-parole des pompiers Faustino Miguéns. Les commissions municipales de protection civile mènent une enquête sur les dégâts causés par les pluies, a indiqué le même responsable, appelant les automobilistes à doubler leur attention sur les routes et demandant une plus grande vigilance sur les enfants et des soins en contact avec le courant électrique “pour éviter les cas d’électrocution et de noyade survenus pendant cette période “.De fortes averses ne sont pas inhabituelles en Angola pendant la saison des pluies.Quarante et une personnes sont mortes et plus de 300 maisons ont été détruites par les inondations en janvier de l’année dernière, affectant plus de 2 000 familles.

K.Fiakofi