Arrestations en RCA: Certains y voient l’influence russe

Les autorités centrafricaines ont annoncé  avoir arrêté un citoyen français détenant un important arsenal de guerre. Son interpellation coïncide avec celle d’un ancien ministre sur fond d’influence russe. Selon les autorités de Bangui, le Français arrêté en possession d’une importante quantité d’armes de guerre est un mercenaire au service des “forces ennemies”.

L’annonce de l’ arrestation  du citoyen français a été faite par les autorités centrafricaines. Il aurait été suivi par la police depuis quelque temps déjà avant sa mise aux arrêts, survenue sur fond de rivalité entre la Russie et la France en Centrafrique. De l’avis de l’universitaire Roland Sylvestre Dawa, analyste politique à Bangui,  cette accusation  pourrait être des comptes qui se règlent sur le territoire centrafricain. « Aujourd’hui le positionnement de la Russie en RCA s’inscrit dans le cadre d’une projection géostratégique sur la base des intérêts et de rapport de force”. a-t-il déclaré. Du côté des autorités centrafricaines, on affirme avoir déjoué un plan tendant à renverser le pouvoir en place. Or d’après des sources humanitaires, l’homme avait travaillé ponctuellement comme garde du corps pour plusieurs organisations selon le site d’information africain.info. Les trois dernières années, la France voit son influence contestée en Centrafrique par une offensive diplomatique russe. Elle est régulièrement la cible de campagnes hostiles. Des campagnes relayées sur les réseaux sociaux. Cette situation a également fait réagir le journaliste centrafricain, Ben wilson N’guessan.”Ça craint aujourd’hui parce que la paix civile est encore fragile en RCA et si nous nous laissons encore gagner par ces guerres par procuration, ça ne peut que compromettre cette paix qui n’est pas encore consolidée dans le pays”.  Une autre  arrestation est celle de l’ancien ministre Dieudonné Ndomaté, proche de l’ancien président, François Bozizé qui dirige une coalition de groupes armés, la CPC. L’universitaire Roland Sylvestre Dawa dit constater quant à lui une certaine nervosité au sommet de l’Etat.

Selon www.dw.com, les deux personnes arrêtées sont toujours auditionnées sur leur implication dans la crise sécuritaire que traverse la Centrafrique.

Oumou Konaté