BÉNIN: Dernier hommage à une lionne de la politique

 

Décédée le 25 juillet à 87 ans, Rosine Vieyra-Soglo a reçu les derniers hommages lors d’une cérémonie religieuse presque intime, samedi 11 septembre 2021 au siège de l’ONG Vidolé. Première dame du Bénin, député et membre du Parlement panafricain, la lionne de la politique béninoise a su marquer son temps.

Avec la pandémie du covid-19 et toutes les restrictions y relatives, le dernier hommage à Rosine Vieyra-Soglo, ex-Première dame et grande femme poilitique du Bénin, s’est déroulé dans l’intimité.  La cérémonie religieuse, tenue au siège de Vidolé, a réuni son époux, son fils cadet, ses petits-enfants, des députés et plusieurs personnalités comme l’ancien président de la République fédérale du Nigeria, Oloushegun Obasanjo, ami de Nicéphore Soglo, et le ministre togolais de la culture, Kossi Gbenyo-Lamadokou. La classe politique, en majorité celle de l’opposition, était également présente à la cérémonie, selon rfi.

Absence de Léhady à la cérémonie

Ce n’était pas le grand amour entre la défunte et le président Patrice Talon. Si Vieyra-Soglo pointait du doigt la gouvernance de ce dernier, l’une des principales causes de leur divergence est l’ennui causé à son fils aîné.  Léhady Soglo, révoqué de sa fonction de maire et condamné par la justice est en exil en France depuis 4 ans. Il n’a pu venir enterrer sa mère. Selon le média Bénin Web TV.  C’est via Zoom que l’ancien maire de Cotonou a participé à la messe d’enterrement de sa génitrice.

Le corps de l’ex-Première dame serait-il incinéré?

Le mystère est demeuré sur le lieu d’inhumation de l’ex-Première dame. A en croire Bénin Web TV, une source qu’elle a contactée a indiqué que la famille Soglo avait choisi la crémation au lieu de l’inhumation. La famille aurait obtenu une autorisation du ministère de l’intérieur pour emmener le corps jusqu’au Ghana, où il sera incinéré. Cette décision a suscité la polémique dans le pays, au regard du rang qu’occupe cette amazone au Bénin et en Afrique.

Bref aperçu sur le parcours de l’ex-Première dame

Issue d’une famille aisée de la communauté afro-brésilienne, Rosine Vieyra Soglo est née le 7 mars 1934 à Ouidah. Après des études de droit en France, elle a exercé la profession d’huissier entre 1965 et 1968. Elle s’est mariée en 1958 à l’homme politique Nicéphore Soglo, devenu président de la République du Bénin en 1991. Très habile en politique, en 1992, Rosine Vieyra Soglo crée le parti Renaissance du Bénin pour soutenir son époux devenu président. Elle a été député de 1999  à 2019, année à laquelle elle a décidé de mettre un terme à son mandat de députée à cause de sa perte de vision. Rosine Vieyra Soglo a été, plusieurs décennies durant, l’une des voix les plus fortes de la scène politique béninoise. Elle en aura aussi été l’une des principales actrices, tant son poids politique était important. Durant tous ces mandats, Rosine Soglo n’a manqué aucune occasion de faire entendre sa voix au sein du Parlement et de remonter les bretelles à n’importe quelle personnalité quand il le fallait.

Rosine Vieryra Soglo était aussi une femme au grand coeur qui a beaucoup oeuvré pour les enfants. C’est ainsi qu’elle a fondé l’ONG VIDOLE (l’enfant est un trésor en langue fongbé) en 1991, pour venir en aide à l’enfance malheureuse et aux femmes démunies.

Source: rfi Afrique, Benin Web TV, WikipédiaLine Rose