Bientôt la délimitation des frontières entre RDC et Zambie

Les travaux de la Commission technique mixte RDC-Zambie chargée, par les deux États, de la démarcation de leur frontière terrestre comprise entre les lacs Tanganyika et Moero, se sont tenus dans la cité de Pweto, dans le Haut-Katanga, selon l’Agence congolaise de presse qui a cité dimanche 22 août 2021 le ministère des Affaires étrangères congolais.
Les travaux de délimitation s’étendront sur plus ou moins 205 km, dans le souci de renforcer le climat de paix et de sécurité dans la région, sous l’impulsion des deux Chefs d’État qui ont décidé de mettre en œuvre la recommandation du « Programme frontières de l’Union Africaine », invitant les Etats africains à achever la délimitation et la démarcation de leurs frontières, d’ici l’an 2022. En effet, selon le responsable provincial, Dieudonné Kamona Yumba, ministre de l’Intérieur de la province congolaise du Tanganyika (sud-est) « La RD Congo est lassée par ce conflit. Voici plusieurs mois que l’armée zambienne occupe plusieurs villages de notre territoire, plusieurs bornes ont été détruites et déplacées » a fait savoir l’AFP.

Une frontière héritée de la colonisation
La délégation zambienne qui s’est déplacée à Pweto est conduite à cette commission mixte par Joseph Minango, arpenteur général de la Commission zambienne des frontières, tandis que du côté congolais, les experts travaillent sous la direction du Pr Célestin Nguya-Ndila Malengana, témoin à l’époque, de la signature en 1989, du traité ayant levé les divergences frontalières entre la RDC et la Zambie par les anciens présidents, Mobutu et Kenneth Kaunda, selon l’agence de presse congolaise. Il faut dire que l’objectif primordial de cette opération est de faciliter la coexistence pacifique des populations vivant le long des frontières communes. L’agence ajoute que cette activité facilitera le commerce frontalier et les relations cordiales entre la RDC et la Zambie. Pour rappel, la frontière tracée à la fin du 19e siècle par les anciennes puissances coloniales belge (pour la RDC) et britannique (pour la Zambie) étant désormaais contestée, une commission d’experts avait été mise en place en 1982, ce qui a permis d’élaborer un traité entre les deux pays, sept ans plus tard.

Source : www.msn.com
www.voaafrique.com

Pierre Oued.