Botswana : Une dizaine de langues locales bientôt introduites dans les programmes d’enseignement

Le Botswana s’apprête à introduire 11 nouvelles langues locales dans les écoles qui seront utilisées comme supports d’enseignement, à partir de janvier 2022, à des fins d’inclusion et d’équité, a déclaré mercredi 15 septembre  un responsable.

Le Botswana, qui n’utilise que le setswana et l’anglais comme langues d’enseignement dans ses écoles depuis de nombreuses années, reconnaît l’importance d’introduire les langues locales dans les écoles à des fins d’inclusion et d’équité, a déclaré le ministre botswanais de l’Éducation de base, Fidelis Molao, lors d’une réunion consultative avec les dirigeants communautaires  à Francistown. Selon le site  Xinhua qui rapporte l’information, pour M. Molao, l’introduction de ces langues doit être réalisée par la création d’un cadre favorable par le biais de l’élaboration de la politique linguistique du Botswana dans l’éducation, précisant qu’un projet de politique linguistique dans l’éducation a été élaboré jusqu’à présent dans le but de réformer l’éducation. « L’objectif principal de la politique linguistique du Botswana dans l’éducation est de promouvoir le développement des langues et une éducation de qualité qui soit accessible, équitable et pertinente pour tous les apprenants », a-t-il ajouté.

Enseigner aux enfants dans leur langue maternelle crée une base cruciale pour leur développement conceptuel

Le ministre de l’Éducation de base a  fait savoir que la politique servira aussi de facteur démocratique et unificateur pour une nation fière et qui se respecte et favorisera le développement des langues et facilitera l’accès à une éducation de qualité pertinente pour tous les apprenants. Le projet de politique devrait faciliter la transition systématique de la maison à l’école en utilisant la langue maternelle pour l’enseignement, a-t-il fait savoir. « Il fournira en outre un cadre pour guider le développement et l’utilisation de différentes langues non seulement comme moyen d’enseignement mais aussi comme matière à long terme » selon ses propos relayés par Xinhua. Toujours selon le ministre Molao, la recherche a démontré qu’enseigner aux enfants dans leur langue maternelle ou leur langue locale, au cours de leurs années de formation, crée une base cruciale pour leur développement conceptuel, cognitif et affectif.

Source : Xinhua

Pierre Oued.