BURKINA FASO / Campagne cotonnière 2018- 2019 : La production a connu une baisse drastique

Sur une prévision de 800 000 tonnes, seulement 400 000 tonnes de coton graine ont été récoltées entre 2018-2019

La production cotonnière pour la campagne 2018-2019 a connu une baisse considérable. Sur une prévision de 800 000 tonnes par les producteurs, seulement 400 000 tonnes de coton graine ont été récoltées. Que s’est-il passé ? L’association interprofessionnelle du coton a donné les raisons de même que les mesures envisagées pour relancer la filière au cours d’une conférence de presse le samedi 13 avril 2019 à Ouagadougou.
Fidèles à ses habitudes, l’association interprofessionnelle du coton (AICB), à l’approche de la nouvelle campagne cotonnière, a convié les journalistes pour faire le point sur la campagne écoulée et annoncé les nouvelles mesures qui vont accompagner la campagne à venir. De la campagne cotonnière 2018-2019, on retiendra surtout qu’elle aura été particulièrement difficile. La conséquence, une production cotonnière seulement de 436 000 tonnes soit une baisse de 29%. Qu’est ce qui justifie une telle baisse ? Le Secrétaire général de l’association, Ali Compaoré, donne ici les raisons. « Les facteurs explicatifs de cette contreperformance sont essentiellement le climat qui a été caractérisé cette année, à la fois par des épisodes secs et des inondations, par des mouvements de boycotte et de contestation dans certaines zones qui ont entrainé d’énormes pertes estimées à environ 200 000 hectares, et également la pression parasitaire ».
Le pays se classe désormais au 4eme rang des pays producteurs de coton
Avec cette contreperformance, le Burkina Faso a été rétrogradé. Loin de se décourager, l’AICB qui bénéficie de la confiance et du soutien de l’Etat entend rebondir. Et pour la campagne cotonnière 2019-2020, l’objectif est clair : atteindre une production record de 800 000 tonnes. Pour cela tout sera mis en œuvre, foi de ses premiers responsables, afin de relever le défi en commençant naturellement par ramener la sérénité au sein des acteurs. « Les deux questions fondamentales que sont l’augmentation du prix d’achat du coton graine aux producteurs et la réduction du prix de cession des intrants ont trouvé une solution. Je pense aussi qu’il est important de dire que les producteurs sont dans la logique de reprendre la production cotonnière et ils attendent l’annonce des prix pour pouvoir aller à la décision effective de production du coton conventionnel » a indiqué Wilfried Yaméogo, le DG de la SOFITEX. Et le secrétaire général de l’AICB d’ajouter, « des actions innovantes et des décisions fortes ont été prises par l’AICB au cours de son assemblée générale. Parmi celles-ci, on peut retenir la réduction du prix de cession des intrants, l’augmentation du prix d’achat planché coton graine et l’appui à l’apurement des impayés internes de la campagne 2018-2019 ». Du prix d’achat planché du coton graine pour la campagne 2019-2020, le premier choix sera de 265f le kg contre 240f le second choix, soit une hausse de 25g par rapport à la campagne écoulée. Au niveau de l’engrais, la baisse, elle sera de 7%.
Dougoutigui