Burkina Faso: L’Assemblée nationale ratifie trois projets de lois portant accord de don et de prêt

L’ Assemblée nationale burkinabè a tenu une séance plénière le lundi 26 avril 2021 à Ouagadougou. L’ordre du jour portait principalement sur l’examination et la ratification de trois projets de loi portant accords de don et de prêt. Les trois projets ont été favorablement acceuillis par les élus nationaux.

Les trois projets portant accords de don et de prêt ont été ratifiés par 123 députés présents à cette plénière

La séance plénière de ce jour était présidée par le vice-président Nestor Bassière. Le premier projet à être soumis à l’hémicycle fut celui portant autorisation de ratification de l’accord de don entre le Burkina Faso et l’Agence Internationale de Développement (IDA) pour le financement du projet de renforcement de la résilience climatique au pays des Hommes intègres. A entendre les initiateurs de ce projet, il vise à <> . Ce projet contribuera à renforcer les capacités des structures nationales de prévoyance et d’alertes dans le domaine de la fourniture des prévisions météorologiques adéquates en temps réel. Le coût global de ce projet prévu pour durer 5 ans, est estimé à 33 millions de dollar américain, financé par l’IDA et le Fonds vert pour le climat.


Le deuxième projet de loi à être soumis aux députés de la 8 ème législature a été celui portant ratification de l’accord de prêt entre le Burkina Faso et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) pour le financement partiel du Projet d’Aménagement et de Bitumage de Voies urbaines dans la ville de Ouagadougou (PAVO). Ce présent projet s’inscrit dans le souci de << l’amélioration de la mobilité et du transport urbains; réduire les coûts d’exploitation des véhicules et celui du nombre d’accidents>>. En effet, pour les auteurs de ce projet, en 2019, la capitale burkinabè comptait 8.000 rues d’une longueur totale de 2206 km. Et sur cette distance, 594 km étaient aménagés avec seulement 304 km revêtus de bitume. Ainsi pour pallier ce manque, le PAVO verra la construction de voies d’une distance de 193 km essentiellement dispersés dans les arrondissements 5 et 6 de la capitale. Il est à noter qu’une première phase s’étalant sur une distance de 55,73 km est déja en construction. Ce projet qui doit in fine coûter la bagatelle de plus de 86 milliards de Fcfa et qui est prévu pour durer 3 ans, sera financé par l’Etat burkinabè, la commune de Ouagadougou et les bailleurs de fonds tels l’AFD, la BID et la BOAD.

<<Nous allons procéder à une hiérarchisation de bitumage de voies >>a laissé entendre le maire de Ouaga, Armand Béouindé


Le troisième et dernier projet qui a été ratifié ce lundi 26 avril, porte sur un accord de prêt entre l’Etat burkinabè et la BOAD pour le financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage du boulevard des Tansoba (rocade sud-est et nord) à Ouagadougou. Les objectifs spécifiques de ce projet pour l’Etat sont entre autres de << faire face à l’augmentation du trafic; assurer les meilleures conditions de sécurité routière et d’environnement; améliorer la fluidité du trafic et le niveau de mobilité des usagers; réduire les coûts d’exploitation des véhicules>>. Prévu pour durer 26 mois, ce projet de loi qui coûtera plus de 27 milliards de Fcfa sera supporté par la BOAD à hauteur 72% et l’Etat burkinabè supportera les 28% restants.
Tous ces projets de ratification ont été favorablement votés par les 123 députés présents à cette plénière.
À la sortie de la plénière, le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, visiblement ravi de ce vote, a laissé entendre que << nous voulons donner à notre capitale un nouveau visage>> et pour cela <> a t-il conclu.


Abdoul Karim TAPSOB