Burkina Faso: Le groupe parlementaire UPC dresse le bilan de ses activités 2021

Le groupe parlementaire de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a animé une conférence de presse, le jeudi 13 janvier 2022, à l’occasion de la présentation du bilan de sa participation à la session budgétaire de l’année 2021. Un bilan jugé satisfaisant selon Amadou Diemdioda Dicko, président du groupe.

Le groupe parlementaire UPC a déroulé, le jeudi 13 janvier 2022, le bilan de sa participation à la session budgétaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2022. Sans manquer de sacrifier à la traditionnelle action de présentation de vœux de nouvel an, en souhaitant tous ses vœux de santé, paix et succès au peuple burkinabè, le président du groupe, Amadou Diemdioda Dicko, a d’emblée, rappelé les activités menées lors des premières et deuxièmes sessions ordinaires de l’année écoulée.

A cet effet, il a indiqué qu’au titre des activités la premières session extraordinaire, tenu du 21 au 05 juillet 2021, le groupe parlementaire UPC a donné sa caution pour l’adoption de deux projets de lois portant prorogation de l’état d’urgence et celle portant cadre juridique et institutionnel du partenariat Public-Privé (PPP) au Burkina Faso. Pour ce qui est de la deuxième session extraordinaire tenue du 29 septembre au 23 décembre 2021 et ayant permis l’adoption de 12 projets de loi dont celui portant budget de l’Etat pour l’exercice 2022, l’UPC, à travers ses députés, a formulé des recommandations et des interpellations à l’endroit du gouvernement pour l’utilisation rationnelle et efficace des ressources allouées, à entendre le président du groupe parlementaire. Toujours dans le même ordre, il a précisé qu’en ce qui concerne les grandes masses du budget de l’année 2022 amendées par la COMFIB, les recettes totales se sont élevées à 2.349.112.550.000 FCFA et les dépenses totales à 2.919.148.573.000 FCFA, soit un déficit budgétaire de plus de 570 milliards de F CFA.

Promouvoir la démocratie vertueuse

Pour ce qui est des premières journées parlementaires 2021, tenues à Bobo-Dioulasso, du 10 au 12 septembre 2021, le groupe parlementaire a procédé, à l’issue des travaux, à l’énonciation de recommandations dans le but de promouvoir une meilleure cohésion sociale durable et une démocratie vertueuse. Ces recommandations, de son point de vue, consistaient à travailler à réussir une réconciliation effective de tous les Burkinabè, à mettre à disposition des FDS le matériel nécessaire ainsi que le soutien financier pour une sécurisation rapide des zones d’insécurité et à donner des signaux forts d’une bonne gouvernance et d’un patriotisme fort. Il a aussi été question lors de ces journées parlementaires de la visite des installations de l’usine de la SN-CITAC ainsi que celles de la SAP Olympic. Deux usines qui font la fierté de la ville de Sya.

Dans l’ensemble, le groupe parlementaire UPC juge satisfaisant le bilan de sa participation aux activités du parlement pour l’année 2021. Toutefois, son président Amadou Diemdioda Dicko a déploré le fait que certaines des activités du groupe n’aient pu se tenir.
Roseline BADO