Burkina Faso : Le ministre en charge de la communication a rencontré les acteurs des médias en ligne

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Portre-Parole du gouvernement Ousséni TAMBOURA a rencontré le jeudi 21 janvier 2021 dans son cabinet, l’Association des Éditeurs et professionnels de médias en ligne (AEPML). Cette rencontre a permis à l’association d’exposer ses préoccupations et de féliciter le tout nouveau ministre qui vient d’être installé.

Prise de contact du nouveau ministre de la communication avec l’Association des Éditeurs et professionnels de médias en ligne.


C’était une rencontre de prise de contact avec le nouveau ministre de tutelle qu’a effectué dans la matinée de jeudi une délégation de l’Association des Éditeurs et professionnels de médias en ligne (AEPML). « Le ministre nous a fait l’honneur de nous recevoir , pour faire connaissance avec notre secteur, celui des médias en ligne , connaître ces problèmes spécifiques et voir de quelle manière, nous pouvons travailler en bonne intelligence pour améliorer les choses » ,a dit Cyriaque Paré , président de l’AEPML . « Nous avons profité de l’occasion pour le féliciter , lui exposer les problèmes dont les principaux sont liés à la fiscalité » .


Pour lui , il y a aussi la question des avantages liés à la carte de presse , qui permettent aux professionnels des médias d’avoir un certain nombre d’avantages auprès des structures comme les transports , le hôtels, les cinémas et autre. Il dit avoir également évoqué avec le ministre Ousséni TAMBOURA la question de l’augmentation de la subvention de l’Etat aux médias en ligne qui peut être reconsidéré. « Nous avons aussi demandé que le ministre nous appui dans un plaidoyer éventuel auprès des opérateurs de téléphonies dont nous sommes des abonnés porteurs de clients », a affirmé Cyriaque Paré à l’issue de la rencontre. Beaucoup de citoyens consomment l’information en ligne qui est produite et accessible gratuitement et qui permet aux opérateurs d’engranger des bénéfices parce qu’ il faut acheter des crédits de téléphone pour lire l’information . Selon lui, ceux qui produisent l’information n’ont pas d’avantages spécifiques liés à cette production. « C’est une question que nous avons posés et nous pensons que les opérateurs de téléphonies devraient pouvoir accompagner les médias en ligne dans leur développement économique », a-t-il plaidé.

Les patrons des médias en ligne saluent la démarche de ministre celle qui consiste à discuter avec eux des problèmes auxquels les presses en ligne sont confrontées.


Au sortir de cette rencontre l’association se dit satisfaite. «Nous apprécions la démarche qui est de nous entendre pour connaitre les réalités de notre secteur, nos problèmes spécifiques et voir dans quelle mesure on peut les résoudre. Le ministre a affirmé sa bonne volonté , sa disponibilité à rester en dialogue permanant avec nous pour voir comment nous pouvons conjuguer nos efforts pour permettre de résoudre les problèmes que nous avons posés », a expliqué Dr Cyriaque Paré.


L’Association des Éditeurs et professionnels de médias en ligne (AEPML) est une structure née en 2015 qui regroupe les médias en ligne avec une quarantaine de membres .L’ AEPML a contribué à mettre en place la loi sur les médias en ligne qui aujourd’hui offre selon le président un « cadre d’exercice aux entreprises de presse en ligne » . Cette loi a permis à en croire Cyriaque Paré aux médias en ligne de bénéficier de subventions publiques et d’avoir une certaine légitimité. Cependant, selon lui, il y a nécessité d’organiser ce secteur pour que certains ne le confondent pas aux réseaux sociaux. Selon les estimations de l’association, on compte plus de 200 médias en ligne qui ont une vocation plus ou moins professionnelle.

K.Fiakofi