Burkina Faso : Le ministre ivoirien en charge de la défense en visite de travail et de coopération

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a accordé ce lundi 10 mai 2021, une audience au ministre chargé de la défense de la république de Côte d’Ivoire qui était au Burkina pour une visite d’amitié et de travail.

Téné Birahima OUATTARA, ministre de la défense de la république de Côte d’Ivoire était au palais de  Kosyam  ce lundi 10 mai 2021 pour une audience avec le président Roch Marc Christian KABORE. Lors de cet entretien, il  a été question   de sécurité, de coopération et de partenariat entre les deux pays dans le domaine de la défense.

Pour le ministre en charge de la défense du Burkina Faso  Chérif Sy, les motifs de cette visite sont nombreux, mais au regard des relations fraternelles et de la communauté de destin entre le Burkina et la Côte d’Ivoire, cette visite est tout à fait normale. Pour lui, le ministre de la défense de la république de Côte d’Ivoire s’est donné pour mission d’approcher les autres Etats voisins et ses homologues, pour discuter des questions de sécurité, de défense, de coopération et de partenariat. Il s’est réjouit de sa présence au Burkina depuis dimanche. Les deux délégations  ont un eu une séance de travail ‘’ très constructive’’, selon M. Sy.

Le ministre ivoirien  de la défense, invoquant l’objet de sa visite au chef de l’état burkinabè  a indiqué qu’il est venu présenter ses civilités à Roch Kaboré et lui transmettre un message de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Pour lui, la Côte d’Ivoire  n’est pas en guerre, mais a subi  une attaque terroriste le mois dernier qui est une réalité dans certains pays d’Afrique aussi. A l’en croire, la lutte contre le terrorisme ne peut être menée par un seul État donc il faut mutualiser les efforts , « se tenir informer et mettre ensemble nos moyens pour lutter efficacement contre ce fléau ».  Il a ajouté que ce qui se passe en Côte d’Ivoire intéresse le Burkina Faso et vice versa. Aussi, a-t-il souligné,  la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ont un destin lié donc il est nécessaire pour ces deux pays de se mettre ensemble pour essayer de faire en sorte que les populations puissent vivre en pays et en sécurité.

F. COMPAORE et L. DAKISSAGA