BURKINA FASO / Sécurité et intégration sous régionale : Des parlementaires proposent des solutions

Une photo des parlementaires à l’issue de la rencontre

La 11ème conférence des présidents de l’assemblée nationale de session, régions Afrique, a refermé ses portes le 26 avril 2019. Les parlementaires ont échangé sur des questions de sécurité et d’intégration sous régionales. 17 des 27 pays membres de l’APF ont pris part à la rencontre à Ouagadougou, la capitale Burkinabè.
Clôture le 26 avril 2019 à Ouagadougou, des travaux de la 11ème Conférence des Présidents d’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Durant 24 heures, les présidents d’assemblées et sections de la région Afrique ont travaillé sur d’importantes questions telles que la problématique sécuritaire au Sahel et l’intégration régionale. Au-delà de la question sécuritaire, les parlementaires se sont penchés sur un autre fléau non moins grave qui est la situation de l’état civil. C’est en réalité la situation de certains enfants qui n’ont pas été enregistrés par l’état civil à leur naissance. Instance interparlementaire d’échanges et de partages au sommet sur des questions d’intérêts majeurs au sein de l’espace francophone, cette 11ème conférence des présidents d’Assemblée et de sections régions Afrique de l’assemblée parlementaire de la francophonie (APF) a su relever trois défis. Le défi de l’organisation, celui de la participation et le défis de la qualité des échanges, selon le président de la conférence. Ensemble, ces parlementaires se sont exprimés d’une seule voix, il faut trouver une solution pour endiguer le terrorisme dans le Sahel. « Il y’a des efforts qui ont été déployés par l’APF. Bien auparavant, il y’a eu cette conférence de régions qui a été programmée l’année dernière et qui va être renouvelée cette année. Ce n’est pas seulement la tenue des conférences qui compte, mais les idées qui naissent de part et d’autre et qui permettent donc d’enrichir et d’étoffer les actions à mener afin que notre continent puisse vivre en paix », a indiqué le Président de conférence, Président de l’Assemblée nationale de Madagascar et Vice-Président de l’APF, Jean Max Rakotomamonjy.
Et pour le bien-être des populations, il y’a nécessité de renforcer la coopération entre les Etats membres afin de faire de l’intégration africaine une réalité. A cette conférence, c’est la ville de Kigali au Rwanda qui a été désignée pour abriter la 12ème conférence des présidents d’assemblée et de sections régions Afrique de l’assemblée parlementaire de la francophonie en fin mars 2020.
Sié Alfred