BURKINA FASO / Télévision numérique terrestre : Fin de l’analogie à compter du 1er novembre 2019

Le ministre de la communication burkinabé fait le point de la rencontre aux journalistes

Le comité de pilotage de la télévision numérique terrestre (TNT) était chez le Premier ministre dans la matinée du lundi 8 avril 2019. L’objet de cette visite était d’informer le chef du gouvernement burkinabè sur la date buttoir de l’analogie au Burkina Faso. La question sur les redevances à payer par les acteurs était élégamment sur la table des échanges.
La question de la redevance à payer par les acteurs à la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), celle du modèle économique de cette structure et la question de la date de l’extinction du signal analogique, ont constitué le menu des travaux du pilotage de la télévision numérique terrestre (TNT) dirigés par le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré. « A la suite des discussions et avec les orientations du Premier ministre, nous avons une fourchette de redevance qui a été proposée que nous allons peaufiner en discutant avec les différents acteurs. Nous avons également décidé que pour compter du 1er novembre 2019, le signal analogique sera entièrement coupé. Ce qui veut dire qu’il y’a un processus d’acquisition des décodeurs au niveau des populations qui doit se faire, la SBT va communiquer dessus », a indiqué le ministre de la communication et des relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou.
Les émetteurs VHF et UHF seront arrêtés à la date fixée par le conseil des ministres
Le ministre de la communication a invité par ailleurs les éditeurs à informer leurs auditeurs et leurs téléspectateurs de cette décision. Pour terminer, Remis Fulgance Dandjinou a indiqué que c’est une obligation de l’Etat de donner à tous les burkinabè une information pour ceux qui sont à l’intérieur du territoire national, mais pour que cela puisse se faire, il faut un financement adéquat et tenable à exécuter. Ce qui veut dire que les éditeurs doivent s’acquitter de leur redevance à la SBT. A la date du 1er novembre 2019, les émetteurs VHF et UHF seront arrêtés et le signal numérique sera exclusivement donné par la SBT, qui deviendra d’office le seul diffuseur sur le territoire national. Le signal analogique sera entièrement coupé, laissant place à la télévision numérique terrestre. Dans les prochains jours, un décret sera pris en conseil des ministres pour fixer cette date buttoir de la fin de l’analogie.
Dougoutigui