Burkina Faso : Une campagne de solidarité lancée en faveur des personnes démunies et les victimes du terrorisme

La cérémonie du lancement de la campagne de mobilisation citoyenne pour la Solidarité s’est tenue le mardi 26 octobre 2021, dans la salle des conférences de Ouaga 2000. Elle a été présidée par le président du Faso Roch Marc Christian Kabore et parrainée par d’importants hommes d’affaires burkinabè.

« Je lance, aujourd’hui, un appel solennel à la solidarité de tous et de toutes », a déclaré le président Kaboré

« Mobilisons-nous, agissons ensemble », c’est sous ce thème que la campagne nationale de mobilisation citoyenne pour la solidarité a été lancée hier mardi 26 octobre à Ouagadougou. Cette campagne vise à renforcer les capacités du Fonds national de Solidarité et de Résilience sociale. Elle se déroulera sur toute l’étendue du territoire national et à l’étranger, auprès de la diaspora et des amis du Burkina Faso, pendant un mois.
Selon la ministre en charge de la Solidarité, Marie Laurence Ilboudo/Marshall, cette initiative a pour objectif « d’interpeller la conscience des populations sur les vertus de la solidarité », et va servir de cadre pour « susciter l’élan de solidarité des Burkinabè et des amis du Burkina Faso, mobiliser des ressources pour financer les actions de solidarité et faire connaître davantage le Fonds national de Solidarité et de Résilience sociale et ses nouvelles missions ».

Des besoins de plus en plus accrus
Dans son discours,
la ministre en charge de la Solidarité a saisi l’occasion pour faire le bilan des actions menées en faveur des couches défavorisées et les victimes des attaques terroristes. Ainsi, il ressort que son département a pu faire face au cours des années 2020 et 2021 à de nombreux besoins à travers: l’assistance alimentaire et matérielle aux personnes déplacées internes et aux personnes vulnérables dans toutes les 13 régions du pays à raison de 1 931 210 bénéficiaires en 2020 et 1 394 202 bénéficiaires pour l’année en cours; l’assistance au relèvement de 20 829 personnes sinistrées du fait des inondations survenues dans notre pays durant la saison pluvieuse 2020; l’assistance aux ménages pauvres et vulnérables pour un montant de 3 milliards 889 millions 200 milles FCFA à travers le Projet Filets Sociaux; l’assistance à 2 908 malades indigents; l’assistance à 339 blessés des attaques terroristes et personnes déplacées internes malades; l’assistance psychosociale à 760 familles des agents des forces de défense et de sécurité décédés lors des attaques terroristes; le paiement des frais de scolarité de 18 042 orphelins et autres enfants vulnérables; la prise en charge psychosociale de 555 personnes infectées ou affectées par le VIH/SIDA.

La cérémonie de lancement de la campagne a été parrainée par une cohorte d’hommes d’affaires burkinabè dont Mahamadi Sawadogo, président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Idrissa Nassa, PDG de Coris holding; Lassiné Diawara, président de la fondation BOA Burkina et Mme Mamounata Velegda, PDG des établissements VELEGDA.

Pour la ministre Ilboudo cette campagne va servir de cadre pour susciter l’élan de solidarité en faveur des personnes démunies

50 millions de FCFA offerts par les parrains

Par la voix de leur représentant, Lassiné Diawara, ils ont marqué leur entière disponibilité à accompagner l’initiative qui « doit être l’affaire de tous, et le monde des affaires ne saurait se mettre en marge de cette dynamique citoyenne et patriotique ». Ils ont aussi offert par la même occasion, la somme de 50 millions de francs CFA.
Pour le président Roch Marc Christian Kaboré, président de la cérémonie, la crise sécuritaire à laquelle notre pays est confronté « pose l’impérieuse nécessité pour nos communautés de cultiver la solidarité et le vivre-ensemble ». Il a lancé un appel solennel à la solidarité de tous et de toutes. Il a ajouté que l’Etat assumera son rôle de garant de la solidarité pour tous, afin qu’aucun Burkinabè ne soit laissé en marge du développement.

Fatimata COMPAORE