Cameroun : Près de 400.000 ménages pauvres reçoivent des aides de l’État camerounais

Des ménages pauvres reçoivent des aides de l’État camerounais

Avec la survenue de la pandémie du coronavirus, les inégalités et la vulnérabilité de certaines populations sont de plus en plus criardes au Cameroun, ce qui a augmenté le nombre des ménages bénéficiaires du projet filets sociaux.

Selon VOA, Marcellin Njoh, coordonnateur national  du projet a confié que le gouvernement camerounais a mis à la disposition du projet filets sociaux un montant de 16 milliards de francs CFA. Alloué dans le cadre du fonds de solidarité nationale contre le Covid- 19, ce montant a permis de sélectionner 80.000 bénéficiaires, à raison de 180.000 francs CFA chacun pendant trois mois. Ces derniers mois, le nombre de familles en peine s’est accru notamment à cause de la pandémie du Covid-19 et de  la crise anglophone.

2.000 ménages bénéficiaires ont été retenus dans les localités telles que Fundop et Ndop dans la région du Nord-Ouest, en zone anglophone.

« Les filets sociaux m’ont appris à élever la volaille et grâce à ces volailles j’ai pu faire vivre ma famille, J’ai commencé avec 10 et aujourd’hui je peux en élever à plus de 50 à présent » se réjouit une jeune dame bénéficiaire de Ndop, dans des propos relayés par VOA.​ Une autre ajoute, selon toujours notre source : « J’étais incapable d’acheter même le poisson de 200 francs, mais aujourd’hui je suis capable d’acheter au moins pour 500 francs avec le projet, je peux faire maintenant mes affaires et avoir beaucoup d’argent pour payer la scolarité des enfants et les nourrir ».

Abel Bombo, maire de la commune de Ndop, affirme que « les 500 bénéficiaires ont pu accroître leurs revenus et sont utiles dans les activités communautaires. Le projet leur a apporté plus de solidarité et de fraternité entre eux et ils savent maintenant qu’ils constituent une famille ».

Fatimata COMPAORE