Centrafrique: Le chef de l’Etat révoque à nouveau des ministres et conseillers

En Centrafrique, des décrets ont été rendus publics ce dimanche 21 février par la primature. Il s’agit de quatre décrets signés le 19 février par le président Faustin Archange Touadéra révoquant une douzaine de ministres ou conseillers des cabinets de la primature ou encore de la présidence. Ils sont, pour beaucoup, issus des groupes armés MPC, UPC ou encore anti-balaka. Ce sont des groupes signataires de la déclaration de Kamba Kota portant création de la coalition armée qui tente de renverser le pouvoir de Bangui depuis le mois de décembre. Il s’agit de la deuxième vague de révocations. Le 31 décembre, le président Touadéra avait exclu de leurs fonctions officielles, les principaux chefs de guerre tels qu’Ali Darass, Mahamat Al Khatim ou encore Maxime Mokom.