Centrafrique : l’opposition se retire du processus électoral

L’opposition centrafricaine, composée de 16 partis les plus influents, regroupés dans la Coalition “Cod-2020” a annoncé son retrait du processus électoral en cours et son rejet des «résultats proclamés par la Cour Constitutionnelle » en début de semaine. Elle a également indiqué, dans un communiqué reçu mercredi par l’Agence Anadolu, qu’elle « ne présentera plus de candidats ni aux partielles ni au 2e tour desdites législatives » qui doivent être reprises dans les prochains jours dans au moins treize circonscriptions à travers le pays. L’opposition centrafricaine a estimé que le scrutin du 27 décembre 2020 était entaché de « nombreuses irrégularités, de fraudes massives, de violences », confirmant que celui-ci a été « un simulacre sans précédent dans l’histoire politique de la RCA ».