Centrafrique : Tentative d’extorsion des humanitaires par un général rebelle du FPRC.


A en croire les informations publiées le dimanche 27 janvier 2019, par une presse locale, après trois jours de travail dans la sous-préfecture de Yalinga à environ 749 kilomètres de Bangui, une équipe humanitaire de l’ONG américaine international médical corps (IMC), s’est fait arrêter par un groupe de trois rebelles du FPRC à seulement 3 kilomètres de Yalinga. Sans détour, les rebelles ont ordonné à l’équipage de leur vider une partie du réservoir du véhicule humanitaire pour leur permettre d’aller dépanner leur véhicule en provenance de Bakouma. Ces derniers ont indiqué que c’était sur ordre de leur général. Ce qui n’a pas été fait d’ailleurs. En effet, selon la presse, le chef d’équipe humanitaire a expliqué que le carburant qui est dans le réservoir est calculé en fonction de 170 kilomètres de distance que le véhicule va faire entre Yalinga et Bria. Après quelques minutes de discussion, le général rebelle a fait son apparition pour menacer le chef d’équipe. Constatant le refus catégorique de l’équipe de céder à leur chantage, le général a expliqué au chef d’équipe que désormais les humanitaires doivent au préalable demander son accord avant de circuler dans le secteur. Malgré les explications du chef d’équipe humanitaire sur le rôle des ONG humanitaires dans le pays, le véhicule a été immobilisé sur place durant 4 heures avant de quitter pour Bria vers 21 heures.