Choléra au Niger : 88 morts au bilan

Le bilan de l’épidémie de choléra qui sévit depuis des mois au Niger est monté à 88 morts sur les 2.641 cas enregistrés, soit un taux de létalité de 3% en date du 30 août, a annoncé mercredi 1er septembre, le ministère de la Santé publique.

La pandémie qui sévit au Niger a touché au total, 6 des 8 régions du pays, à savoir Zinder ,Maradi, Dosso, Tahoua , Tillabéry et Niamey, la capitale, selon un rapport de la direction de la surveillance épidémiologique du ministère de la Santé publique. Face à cette situation, le gouvernement a assuré à Xinhua avoir pris des dispositions, dont des échanges « réguliers » avec les directions régionales de la santé, le pré-positionnement de kits choléra, de tests de dépistage rapides et le renforcement des stocks dans les régions les plus touchées, la mise en place de sites d’isolement et de prise en charge dans les foyers ou encore le traitement régulier des points d’eau.

Le ministre de la Santé publique, Idi Illiassou Maïnassara, a aussi lancé un appel à la population à renforcer les règles d’hygiène et le recours aux services de santé  »devant tous cas présentant les signes de suspicion de choléra, à savoir la diarrhée, les vomissements, la déshydratation ». L’épidémie de choléra a été officiellement déclarée le 9 août par le ministre de la Santé publique, Idi Illiassou Mainassara, dans un communiqué. « La plupart des cas sont en lien avec une épidémie qui sévit depuis plusieurs mois au niveau des régions voisines transfrontalières », avait-il précisé. Pour rappel, le choléra est une maladie bactérienne provoquant de graves diarrhées qui se transmet à travers l’eau. La dernière épidémie au Niger remonte à 2018.

Source:French.news
K.Fiakofi