Coopération : Le Premier ministre somalien a effectué une visite en Egypte

Le Premier ministre somalien Mohamed Hussein Roble s’est rendu en visite officielle en Égypte la semaine dernière, a indiqué le dimanche 29 août le média Ahram Online. Cette visite entre dans le cadre de la stratégie égyptienne visant à s’engager davantage avec les États africains, en particulier ceux de l’est du continent.

Le Premier ministre Mohamed Hussein Roble était au Caire la semaine dernière pour une visite de trois jours et a été reçu par son homologue égyptien, Mustafa Madbouli. Les échanges entre les deux délégations ont porté sur plusieurs aspects de la coopération entre les deux Etats. La visite du Premier ministre somalien est la troisième d’un haut responsable somalien au Caire en un an, les visites précédentes ont été conduites par le ministre somalien des Affaires étrangères. Toujours selon la même source, lors de sa visite, Roble a été reçu par le Grand Imam d’Al-Azhar Cheikh Ahmed Al-Tayeb. Al-Azhar gère un institut de premier plan à Mogadiscio et offre des bourses aux étudiants somaliens. « De nombreuses personnalités somaliennes éminentes ont reçu leur éducation dans des écoles égyptiennes en Somalie, ou par des enseignants égyptiens, ou sont même allées dans des universités égyptiennes », a déclaré Mohamed Nasr, l’ambassadeur d’Égypte en Somalie.

La stabilité de la Somalie est importante pour l’Égypte

Le Premier ministre Roble qui a lui-même étudié pendant quelques années en Égypte, a plaidé pour le renforcement de la coopération éducative entre les deux pays, a déclaré à Ahram Online le diplomate égyptien. Cette visite a été surtout l’occasion pour les deux pays de manifester leur volonté de resserrer les liens. Egalement la tenue des élections en Somalie était au centre des échanges.
Les élections nationales dans ce pays instable, sont provisoirement prévues pour octobre de cette année. Le Premier ministre Roble étant depuis peu à la tête du processus menant aux élections effectuait cette visite pour prendre des conseils auprès des dirigeants égyptiens. Selon Amira Abdel-Halim, chercheuse principale sur la Corne de l’Afrique au Centre d’études politiques et stratégiques Al-Ahram au Caire, « en dernière analyse, le résultat de ces élections est important pour l’Égypte dans le sens où tout ce qui influence la stabilité de la Somalie est importante pour l’Égypte.

Source : Ahram Online

Pierre Oued.