Côte d’Ivoire : le gouvernement qualifie d’allégation le rapport de Amnesty internationale sur les droits de l’homme

Dans sa communication publiée lundi 11 février 2019, l’organisation Amnesty International, met notamment en lumière des préoccupations majeures en termes de droits humains et l’usage de lois répressives pour faire taire la dissidence et écraser le droit à la liberté d’expression. Le gouvernement ivoirien a qualifié d‘allégations le récent rapport de l’ONG sur la Côte d’Ivoire qui dénonce des violations des droits de l’Homme et des harcèlements judiciaires.  L’ensemble des personnes qui ont fait l’objet de poursuites au cours de ces cinq dernières années, pour publication de fausses informations, n’ont jamais pu faire la preuve du caractère avéré des informations publiées, revèle la déclaration.