COVID 19 au Cameroun : Le pays expérimente la médecine traditionnelle contre la pandémie

La Commission nationale du médicament, qui est chargée d’examiner les demandes d’approbation de produits pharmaceutiques au Cameroun, a testé et déclaré un médicament, à base de plantes, apte à être utilisé pour combattre le Covid-19 : le Corocur. A ce jour, le Covid a fait plus de 1.350 morts et quelque 84.210 infections dans ce pays d’Afrique centrale, selon Xinhua.

Rappelons que, quand la pandémie de COVID-19 est arrivée au Cameroun l’année dernière, le docteur Euloge Yiagnigni Mfopou caressait le rêve permanent de soigner les patients atteints de cette maladie avec la médecine traditionnelle. Quelques jours après, son collègue a été infecté par le COVID-19. « Il était en train de partir sur nos yeux », se souvient le cardiologue et chercheur de 51 ans, selon Xinhua. En effet, M. Mfopou veut concretiser son rêve et s’est mis à la recherche d’une solution à base de plantes pour guérir son collègue. Plus tard, il a eu l’idée d’utiliser du thym car cette plante contient des molécules et des antirétroviraux qui modèrent le système immunitaire. Le médecin, disposant déjà de deux brevets d’invention, a extrait les feuilles et les branches de la plante, les a séchées pour tuer les bactéries puis les a traitées mécaniquement pour obtenir une poudre concentrée. Il a ensuite administré la solution à son collègue par voie orale sous forme de thé avec des antibiotiques en complément, indique Xinhua.

Promouvoir l’utilisation de la médecine traditionnelle

Suite à l’administration du produit et « trois jours après, il s’était remis. Il a demandé à manger, la fièvre avait chuté, la toux avait baissé », a expliqué M. Mfopou à Xinhua dans son centre médical de la capitale Yaoundé où les patients viennent consulter et prendre le traitement. M. Mfopou a nommé le médicament Corocur, ce qui signifie remède contre les coronavirus. En mai, la Commission nationale du médicament, chargée d’examiner les demandes d’approbation de produits pharmaceutiques au Cameroun, a testé et déclaré le Corocur apte à être utilisé pour combattre la pandémie, qui a jusqu’à présent fait plus de 1.350 morts et quelque 84.210 infections dans ce pays d’Afrique centrale. Le produit sera utilisé pendant une période de trois ans, selon le ministère de la Santé publique. Le Corocur fait partie des quatre médicaments traditionnels approuvés par le gouvernement camerounais et figure sur la liste nationale des médicaments essentiels. Il est vendu en magasins pour traiter le coronavirus. Le Cameroun veut promouvoir l’utilisation de la médecine traditionnelle qui a longtemps servi pour les communautés autochtones à travers le pays. Les scientifiques testent minutieusement les méthodes des guérisseurs et leur donnent un sceau d’approbation, a fait remarquer Salihou Sadou, directeur de la pharmacie, de la médecine et des laboratoires au ministère de la Santé publique.

Source : Xinhua

Pierre Oued.