Covid-19 : la Tunisie en manque d’oxygène

La Tunisie est au bord de l’asphyxie. Le personnel soignant peine à prendre en charge les malades de la Covid-19 et l’oxygène nécessaire pour les cas les plus graves se fait de plus en plus rare, indique Euronews.

Les services de réanimation sont presque saturés et les lits d’oxygénothérapie sont exploités à 80 %, selon le ministère de la santé

Les hôpitaux tunisiens sont à bout de souffle. Le pays, qui a enregistré en avril un nouveau pic de contaminations et des dizaines de décès quotidiens, a de plus en plus de mal à trouver l’oxygène nécessaire pour les cas les plus graves. En effet, selon le gouvernement , le système de santé « menaçait de s’écrouler ». Et pour se faire, il a décidé vendredi d’imposer un nouveau confinement d’une semaine allant du 9 au 16 mai, et , qui coïncide avec la fin du ramadan, malgré sa réticence à imposer de nouvelles restrictions en pleine crise sociale. Bien que le pays ait installé des hôpitaux de campagne et embauché du personnel soignant, elle a de plus en plus de mal à prendre en charge les malades du Covid-19 et à trouver l’oxygène nécessaire pour les cas les plus graves.

Plus de 500 personnes en soins intensifs.

Les besoins quotidiens pourraient bientôt atteindre 200 000 litres

« Le nombre de patients dans les hôpitaux a presque doublé en seulement un mois. » Résultat : les besoins en oxygène ont dépassé les capacités de production de la Tunisie, qui a dû se tourner vers l’Europe puis, récemment, vers l’Algérie, selon le docteur Amen-Allah Messadi, membre du comité scientifique pour la lutte contre le Covid-19 et chef du service de réanimation de l’hôpital de Ben Arous qui a dépeint la gravité de la situation à l’AFP. Les deux producteurs d’oxygène en Tunisie que sont Air Liquide et Linde Gas,  produisent à eux deux environ 100 000 litres par jour mais les hôpitaux ont actuellement besoin de 170 000 litres. Trouver ces 70 000 litres manquants représente un défi quotidien. En avril, la Tunisie a enregistré un nouveau pic de contaminations à la Covid-19, et des dizaines de décès quotidiens. Ce pays de 12 millions d’habitants a recensé plus de 321 000 cas positifs, pour plus de 11 400 décès. Plus de 500 personnes se trouvent actuellement en soins intensifs.

Pierre Oued.