Crise Maroc-Espagne: L’ambassadeur du Maroc en Espagne déplore les propos “inappropriés” de la ministre espagnole des Affaires étrangères

Ambassadeur du Maroc , Karima Benyaich « certains milieux en Espagne persistent à vouloir nuire aux intérêts supérieurs du Royaume, depuis la récupération du Sahara marocain en 1975 »

L’année 2021 n’a toujours pas été de bonne augure pour les relations entre le Maroc et l’Espagne suite à l’accueil sur le sol espagnol du chef des milices du Polisario sans que les autorités marocaines ne soient au courant.

L’ambassadeur du Maroc à Madrid, Mme Karima Benyaich a déploré, jeudi 27 mai, “les faits erronés” présentés et “les propos inappropriés” tenus par la ministre espagnole des Affaires étrangères sur les causes qui ont affecté les relations entre les deux pays.

“La ministre espagnole des Affaires Étrangères a fait récemment des déclarations à la presse et au Parlement, dans lesquelles elle continue de présenter des faits erronés et de tenir des propos inappropriés”, a souligné Mme Benyaich, ajoutant qu’on ne peut que regretter le caractère lamentable, l’agitation et la nervosité qui accompagnent ses propos”.

Selon Le Matin, dans une déclaration à la presse, la diplomate marocaine a aussi relevé que la crise actuelle “a dévoilé les véritables arrière-pensées et desseins de certains milieux en Espagne qui persistent à vouloir nuire aux intérêts supérieurs du Royaume, depuis la récupération du Sahara marocain en 1975”.

“On est, donc, en droit de s’interroger si ces dernières déclarations sont une bourde personnelle de madame la ministre, ou si elles reflètent les véritables velléités de certains milieux espagnols contre l’intégrité territoriale du Royaume, cause sacrée du peuple marocain et de toutes les forces vives de la Nation”, a-t-elle soutenu selon notre source.

Mme Benyaich a affirmé que “le respect mutuel et la confiance entre les deux pays, auxquels a fait référence monsieur le président du gouvernement espagnol, sont malheureusement remis en cause aujourd’hui”.

“Le Maroc en prend acte et agira en conséquence”, a-t-elle conclu.

     Lucien Dakissaga