Des hommes armés tuent 73 personnes dans le nord du pays

Au total, 73 personnes ont été tuées en deux jours dans le nord-ouest du Nigeria malgré une intense offensive militaire dans la région, selon un responsable local

L’offensive militaire contre les bandits dans les États de Kaduna, Katsina, Zamfara et Sokoto, au cours des trois dernières semaines, a vu de nombreux bandits fuir en masse et mener des attaques contre des cibles faciles. Des responsables ont déclaré à The Nation que 38 personnes ont été tuées lors d’une attaque par des bandits armés dans les villages de Tsulluwa et Satiru tandis que 19 autres ont été tuées lors d’un raid sur le village de Kuryar Madaro mardi . Des hommes armés ont également tué 16 personnes et en ont blessé de nombreuses autres à Yasore, dans l’État de Katsina, mercredi selon les  responsables locaux .

De nombreux habitants, qui ont fui les attaques à Tsulluwa et Satiru, ont trouvé refuge à Tozai, un village voisin où un camp de déplacés internes a été installé. L’attaque contre le village de Kuryar Madaro dans l’État de Zamfara est survenue à peine 24 heures après que le commissaire de police de l’État,  Ayuba Elkana, a visité des membres des forces spéciales postés à des endroits stratégiques sur la route Shinkafi-Kaura Namoda. Les hommes armés, qui conduisaient des motos, ont également pillé et incendié des maisons dans le village.  Les bandits ont également volé du bétail appartenant à  des villageois . Depuis janvier 2020, environ 50 000 personnes ont fui leurs foyers dans le seul nord-ouest, selon l’Organisation internationale pour les migrations. Et plus de 80 000 personnes supplémentaires ont fui vers le Niger voisin au cours des deux dernières années.

Source: Premium times

K.Fiakofi