Ethiopie: 30 officiers de police tués lors des récents affrontements

Au total 30 policiers éthiopiens ont été tués lors des récents affrontements, a déclaré mardi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UNOCHA). Selon l’UNOCHA, ces policiers ont été tués le mois dernier lors d’une violente confrontation entre les forces de police de l’Etat régional Afar, soutenues par les officiers de la Commission de la police fédérale éthiopienne, et les milices ethniques somaliennes. En outre, 40 membres des forces de sécurité ont été blessés, sans que l’on sache si des membres des milices somaliennes ont été tués, a précisé l’agence onusienne. Ces violents affrontements ont éclaté le mois dernier à propos de la propriété contestée de trois localités d’Afar, peuplées pour la plupart par des habitants d’éthnie somalienne. Ces trois localités ont une très grande importance économique car elles sont situées le long de l’autoroute reliant l’Ethiopie enclavée aux ports du Djibouti voisin.