Fadima Diawara, la Guinéenne créatrice du smartphone “Kunfalo”

Fadima Diawara, Guinéenne née en 1986 d’un père fonctionnaire et d’une mère enseignante, est l’exemple parfait de femme qui s’illustre dans l’univers de la technologie en Guinée Conakry. En 2020, les Guinéens découvrent une nouveau modèle de smartphones créé par leur compatriote : le martphone “ Kunfabo” qui se veut 100% africain et adapté aux besoins africains.

Aujourd’hui, le rêve de Fadima est de conquérir le marché africain de la téléphonie mobile.

Diplômée en droit de l’Université “Général Lansana Conté de Sonfonia” de Conakry (Guinée) en 2008, elle poursuit ensuite une formation en gestion administrative et comptabilité  en Espagne, alors qu’elle n’a que 23 ans. En 2013, elle entame sa carrière professionnelle en tant que gestionnaire administrative et travaille dans plusieurs multinationales comme Bershka… Elle pratique également le marketing pour les produits de décoration. En 2016, elle démissionne de son poste pour se lancer dans l’entreprenariat et se tourne vers un domaine qui la passionne, les technologies. En 2020, elle fait des études à l’école IE Business School, en vue de l’obtention d’un MBA en entrepreneuriat numérique, à Barcelone.

Passionnée de nouvelles technologies, elle se lance dans la création de son propre smartphone en 2017, la marque “Kunfabo” qui signifie « être en contact » en Malinké, une langue d’Afrique de l’Ouest. « L’idée m’est venue, car j’ai réalisé qu’il y a une forte demande dans le secteur des technologies et de la communication. Kunfabo est venu répondre à ce besoin de créer une marque africaine qui nous représente et à laquelle les Africains peuvent s’identifier», confie-t-elle à BBC Afrique. Par exemple, un Américain peut bien s’identifier à un iPhone, les Asiatiques à Samsung ou à Huawei. L’Afrique, c’est l’avenir du monde, mais je me suis rendu compte qu’on était un peu marginalisé dans ce domaine et les téléphones sont très chers chez nous, indique-t-elle à scidev.net.

C’est un téléphone africain de qualité et il est certifié aux normes européennes. Ses atouts : son africanité, son caractère low-cost.

Malgré, un marché dominé par les géants internationaux, Fadima Diawara compte tirer profit des revenus issus de ce milieu par son offre de qualité.

Son smartphone est muni d’un système d’exploitation Android 9.1 et d’une couverture 4G. Kunfabo propose des applications typiquement africaines. Il s’agit, notamment de « FINDme » qui permet la géolocalisation des zones de santé, les pharmacies de proximité sur toute l’Afrique; « AfroCook » qui vise à promouvoir l’art culinaire africain ainsi qu’une application de messagerie avec paiement mobile développée par une start-up camerounaise, dénommé “ Dikalo”, intégrée déjà sur playstore.

C’est en 2020, après trois années de travail acharné, que l’entrepreneuse a pu introduire enfin son smartphone en Afrique, notamment en Guinée. Mais, le chemin vers la conception de son smartphone a été pavé de nombreux challenges, notamment d’ordre financier, logistique, socio-culturel. Le milieu de la tech étant encore très masculin, elle a dû faire face à plusieurs écueils en tant que femme. « Dans ce milieu, tu dois pouvoir t’imposer par tes idées, par ta vision, par ta créativité… », souligne t-elle à BBC Afrique. Mais, elle confie avoir pu surmonter tous ces défis à force de persévérance, de détermination, d’organisation…

Grâce à son projet, elle a pu remporter plusieurs prix, entre autres, le Prix de la start-up la plus originale en Espagne en 2020, le Prix du Meilleur entrepreneur de l’année de la ville de Girona en Espagne. Elle faisait également partie des lauréats du Sommet Afrique en 2020.

Sources : SciDevNet; Africa women expert.com; wikipédia.

Lucien DAKISSAGA (Stagiaire)