FERMETURE DE LA MAIRIE DE KARANGASSO SAMBLA : LES ACTEURS SE CONCERTENT POUR UNE SORTIE DE CRISE

A Karangasso Sambla dans les Hauts Bassins, l’on s’achemine peut-être vers une fin de la crise ayant occasionné la fermeture de la mairie. Le mardi 12 février 2019, les autorités régionales ont rencontré les différents protagonistes. Le souhait de tous, c’est de trouver vite une solution à cette crise pour le bien des populations de la zone.

Une crise oppose les autorités régionales des hauts bassins face aux différents acteurs à la mairie de Karangasso Sambla. D’un côté, les opposants et de l’autre, le camp favorable au maire. Il est question de trouver une solution afin que les portes de la maison de cette commune rurale s’ouvrent à nouveau. « La mairie de Karangasso Sambla a été fermée par une partie des populations. Et cette partie de la population a renvoyé le maire et son conseil municipal. Nous avons donc estimé que c’est inadmissible parce qu’une mairie, c’est une institution, c’est tout une administration qui établit des actes administratifs pour les enfants, pour les populations de Karangasso Sambla », a regretté Antoine Atiou, gouverneur des Hauts bassins. Deux heures, c’est la durée des échanges entre les différentes parties. Des échanges qui ont permis au maire de donner sa version des faits. « La somme de 220 millions, on a trop entendu ça. C’est un accompagnement du programme du barrage de Samendeni et les populations délocalisées. Mais malheureusement, d’autres pensent que c’est une somme qui revient à toute la commune, mais en réalité, elle revient à trois villages qui sont réunis au sein des comités. Maintenant, comme les gens ne comprennent pas, c’est pourquoi il y’a des spéculations en la matière. Du reste, ils peuvent vérifier ça au niveau du PDIS, c’est lui le donateur de ces fonds », a expliqué Abdramane Ouattara, maire de Karangasso Sambla

Le représentant des opposants promet se référer à sa base. « Il y’a des ainés, je vais leur donner des conseils pour voir ce qui est faisable pour que les populations mettent un peu d’eau dans leur vin, sinon ce n’est pas de gaieté de cœur que les populations ont fermé la mairie », a indiqué le Pr Sado Traoré, représentant des opposants. Et pour une sortie de crise définitive, une commission restreinte, composée de l’association des municipalités du Burkina, de la délégation régionale du médiateur du Faso et des opposants poursuit la concertation. A noter que 16 villages constituent la commune rurale de Karangasso Sambla.

Dougoutigu