Génocide namibien: Les représentants des tribus victimes rejettent l’accord de réparation de l’Allemagne

Alors que les autorités allemandes venaient de se prononcer en faveur d’une réparation du génocide commis par les colons allemands lors de la colonisation, un groupe de chefs traditionnels représentant les tribus Herero et Nama de Namibie vient de rejeter l’offre faite par l’Allemagne la semaine dernière.

Un groupe de chefs traditionnels représentant les tribus Herero et Nama de Namibie a rejeté l’offre faite la semaine dernière par l’Allemagne de payer des réparations à la Namibie pour le génocide qui avait fait environ 75.000 morts il y a plus d’un siècle, selon le Journal de Bangui.

Le gouvernement allemand s’est engagé la semaine dernière à verser 1,1 milliard d’euros (environ 1,2 milliard de dollars) au cours des 30 prochaines années en compensation aux victimes du génocide de 1904-1908 sur les Nama et Herero, en finançant des projets sociaux au profit des descendants des survivants.

Dans le cadre de cet arrangement, selon les informations rapportées par nos confrères du Journal de Bangui, les autorités berlinoises devraient financer des projets d’infrastructures, de soins de santé et de formation en Namibie, afin de s’excuser du génocide sous le régime colonial allemand.

Cependant, le Conseil des chefs de Namibie a rejeté lundi l’offre allemande, exhortant le gouvernement du président Hage Geingob à renégocier l’accord car le montant n’était pas directement lié à l’ampleur des réparations.

Les chefs traditionnels ont estimé que le montant offert était une «insulte», comparé aux réparations payées aux Juifs par le régime nazi après la Seconde guerre mondiale, a indiqué notre source.

“C’est pathétique. C’est très impossible de donner une telle somme d’argent. ‘’, explique Anton Alpheurs Kuhlmann, un manifestant namibien.

Le gouvernement allemand aurait versé plus de 71 milliards d’euros de pensions et de prestations sociales aux Juifs depuis 1952. Les chefs namibiens veulent des réparations d’au moins 580 millions de dollars US versées sur 40 ans. Le gouvernement namibien ne s’est pas encore prononcé sur cette affaire.

Les négociations sur les excuses ont commencé en 2015, et en 2018, l’Allemagne a rendu les ossements des membres des tribus Herero et Nama, la ministre de la politique culturelle internationale Michelle Muentefering demandant “le pardon du fond du cœur”.

                                                          Lucien Dakissaga